Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

20 novembre 2017

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Construction en bois: la région inspirera le reste du Québec

©TC Media - Patrick Rodrigue

L’avant-gardisme dont l’Abitibi-Témiscamingue fait preuve pourrait éventuellement favoriser davantage l’utilisation du bois dans la construction non-résidentielle.

Du 20 au 22 novembre, l’UQAT sera l’hôte de la première Mission de transfert d’expertise en matière de construction en bois. L’activité, fruit de trois ans d’efforts entre le Service de la formation continue de l’UQAT, l’UQAC et Épinex, le créneau d’excellence en systèmes de construction en bois d’épinette noire, a réuni une dizaine d’architectes et d’ingénieurs d’un peu partout au Québec.

Le programme prévoit la visite commentée d’une douzaine de sites afin de montrer des exemples d’utilisation réussie du bois dans la construction non-résidentielle. On y retrouve notamment le Pavillon des sciences de l’UQAT à Rouyn-Noranda, l’Aréna Jean-Marie-Turcotte de Cloutier, l’école des Explorateurs de Malartic ainsi que le Marché public et la caserne de pompiers de Val-d’Or.

Quelques conférences compléteront le tout. «Les échanges porteront notamment sur les biomatériaux – nous avons à La Sarre un des laboratoires les mieux équipés du Canada – et sur la valorisation du bois dans la construction non-résidentielle», a précisé Manon Champagne, vice-rectrice intérimaire à l'enseignement, à la recherche et à la création de l’UQAT.

Un Code du bâtiment à revoir

«La construction non-résidentielle en bois, c’est beau à voir, mais c’est aussi formidable pour ceux qui l’utilisent, a fait valoir Luc Blanchette, ministre des Forêts et ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue. Dans la région, on a de belles réussites de bâtiments commerciaux et institutionnels à ossature en bois. Votre mission, en tant que participants, c’est de vous en servir pour faire la promotion du bois de charpente et d’apparence dans la construction non-résidentielle. Il y a une adaptation à faire au Code du bâtiment et on la fera, mais l’architecture, elle, ne connaît pas de limites. N’hésitez donc pas à nous soumettre de nouveaux projets.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média