Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

08 Décembre 2017

paquin-marie-helene-1334134849882

285 260 $ amassés grâce à la Grande Guignolée des médias

©Photo gracieuseté - Ressourcerie Bernard-Hamel

Les Témiscabitibiens ont une fois de plus prouvé leur grande générosité lors de la Grande Guignolée des médias, tenue le 7 décembre partout à travers la région. Pas moins de 285 260 $ ont été amassés, soit environ 11 000 $ de moins que l’an dernier.

Près de 1000 bénévoles dispersés aux quatre coins de l’Abitibi-Témiscamingue et des milliers de donateurs permettent ainsi à des familles de la région de passer un plus beau Noël.

Bien que la Grande Guignolée ne se fixe pas d’objectif de collecte précis, on souhaite toujours amasser un peu plus que l’année précédente. Même si on n’a pas atteint cet objectif cette année, on est très satisfait du résultat.

Tous les dons qu’on reçoit viennent du cœur, et c’est ça qui est important -Nathalie Larose-Jolette

«Tous les dons qu’on reçoit viennent du cœur, et c’est ça qui est important, a déclaré Nathalie Larose-Jolette, coordonnatrice de la Grande Guignolée des médias en Abitibi-Témiscamingue. C’est certain qu’on aurait aimé atteindre le fameux 300 000 $, mais il est important de dire qu’ici, on calcule seulement les dons amassés la journée même de l’activité.»

Comme les gens peuvent continuer de donner jusqu’au 24 décembre et que des activités préliminaires avaient été organisées, on est confiant d’atteindre les 300 000 $ d’ici Noël.

Denrées

En plus des dons en argent, la Guignolée a reçu près de 15 tonnes de denrées alimentaires, de produits d’entretien et de vêtements. À l’approche des Fêtes, ces dons sont très appréciés, alors que les banques alimentaires reçoivent toujours plus de demandes.

«Au dernier Bilan faim, c’est-à-dire en mars, on avait reçu 3200 demandes de familles de la région, a indiqué Mme Larose-Jolette. Dans la période des paniers de Noël, il y a toujours une hausse. On parle d’environ 500 ménages de plus.»

Une région généreuse

Alors que les besoins en dépannage alimentaire augmentent en Abitibi-Témiscamingue, la région continue d’être l’une des plus généreuses au Québec, battant même la grande région de Montréal. «Les autres régions calculent les activités qui se passent avant la grande journée de la Guignolée dans leurs résultats. Je suis certaine que si on additionne tout ce qu’on a amassé, on est en première position», a laissé entendre Mme Larose-Jolette.

Dons amassés par secteur

Amos: 33 158 $
La Sarre: 45 805 $
Malartic: 22 226 $
Rouyn-Noranda: 82 909 $
Témiscaming: 5332 $
Val-d’Or: 53 785 $
Ville-Marie: 42 045 $
Montant total: 285 260 $

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par