Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

23 mai 2017

Marie-Hélène Paquin - redactionrouyn@lexismedia.ca

FGMAT: l’édition de la diversité

©Hugo Lacroix

La 13e édition du Festival des guitares du monde en Abitibi-Témiscamingue (FGMAT) sera celle de la diversité. Rythmes classiques, blues et latinos seront entre autres au rendez-vous dès le 27 mai, ajoutant une offre culturelle unique à ce gros week-end événementiel.

Le FGMAT en est aux derniers préparatifs pour cette grosse semaine de concerts et d’activités. «Il y a une belle fébrilité, a confié Jean Royal, président du FGMAT, en début de semaine. On entre dans la portion aménagement, dont l’espace Hydro-Québec, etc.»

Les lettres géantes ont fait leur apparition au-dessus de la passerelle du Noranda lundi. La sculpture de paille que l’on avait pu admirer l’an dernier sera elle aussi de retour, grâce au travail de l’artiste Sébastien Ouellette, et sera permanente, cette fois.

Partenariats

Le Festival, dans sa première moitié, a profité de la présence de nombreux auteurs au Salon du livre et de l’équipe de tournage du film Junior Majeur pour créer différents partenariats.

«La collaboration avec le Salon du livre est importante et nous permet de maximiser la présence de certains artistes à Rouyn-Noranda», a affirmé M. Royal. Le groupe Kawandak fait notamment partie des deux programmations, tout comme Laurence Jalbert et Paul Daraîche, qui présenteront un concert à guichets fermés au Cabaret de la dernière chance.

«Il y a même une collaboration avec le tournage du film Junior Majeur, parce que bon, on n’est pas loin! On parle beaucoup avec l’équipe du Festival du cinéma et l’équipe de tournage. On aura des billets à faire tirer et toutes sortes de petites activités autour de ça», a ajouté le président.

La programmation

Le président qualifie cette 13e édition de diversifiée, singulière.  

Ce qu’on veut présenter aux gens, c’est des choses qu’ils ne verraient pas d’une autre façon en région, mais aussi dans plusieurs endroits au Québec -Jean Royal

Parmi les moments à ne pas manquer, notons le spectacle d’ouverture avec Eric Johnson. «C’est un incontournable de faire venir des gars comme ça qui font leur marque à travers le monde», a déclaré M. Royal. John Pizzarelli, Jake Shimabukuro, Premier Ciel (L’héritage musical d’Harmonium), le Quatuor de Guitares du Canada et Ana Popovic font également partie des artistes qu’il faut voir absolument.

Contrairement aux années précédentes, il reste encore des billets pour la quasi-totalité des concerts, puisque la foule est mieux répartie cette année. Pour connaître la programmation complète ou pour vous procurer des billets, rendez-vous au fgmat.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média