Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

02 mars 2018

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Le premier évêque de Rouyn-Noranda n’est plus

Mgr Jean-Guy Hamelin s’éteint à 92 ans

©La Frontière/Le Citoyen - Archives

Une page de l’histoire de l’Abitibi-Témiscamingue vient de se tourner, alors que Mgr Jean-Guy Hamelin, premier évêque du diocèse de Rouyn-Noranda, est décédé le 1er mars. Il était âgé de 92 ans.

Né le 8 octobre 1925 à Saint-Séverin-de-Proulxville, Mgr Hamelin a été ordonné prêtre à Trois-Rivières le 11 juin 1949. À la création du diocèse de Rouyn-Noranda, le 29 novembre 1973 (jusqu’alors, les zones pastorales de Rouyn-Noranda, du Témiscamingue et de Malartic relevaient du diocèse de Timmins), le pape Paul VI l’a nommé premier évêque. Son ordination s’est déroulée le 9 février 1974 au Forum de Rouyn, devant plus de 3000 personnes. Le cardinal Maurice Roy, archevêque de Québec, avait présidé la cérémonie.

Dès le début, je voulais être un gars de Rouyn-Noranda. J’ai senti que je l’étais partout où je suis allé -Mgr Jean-Guy Hamelin, en février 2002

Très impliqué auprès de la jeunesse

Au cours de ses 28 années d’épiscopat, Mgr Jean-Guy Hamelin s’est notamment employé à jeter les bases du fonctionnement administratif et pastoral du diocèse de Rouyn-Noranda, le plus jeune au Canada.

En 1987, il a participé au synode organisé par le pape Jean-Paul II, 20 ans après le concile Vatican II, destiné à revoir la vocation et la mission des laïques dans la société et dans l’Église. De 1993 à 1995, il a ensuite assumé la présidence de la Conférence des évêques catholiques du Canada.

Grand voyageur, il a sillonné les routes du Canada, mais aussi du Vatican, de l’Italie, du Congo et du Venezuela, pour ne nommer que celles-là. C’était aussi un grand penseur. À compter de 1985 et jusqu’en 2002, il signait une chronique hebdomadaire dans le journal La Frontière. Les réflexions et anecdotes qu’il a relatées, souvent avec humour, ont fait l’objet d’une série de recueils. Plusieurs peuvent aussi être consultées en ligne au www.paroissest-jerome.ca/reflexions/les-billets-de-mgr-jean-guy-hamelin.

Rouynorandien plus que tout

Mgr Hamelin était aussi un homme très impliqué auprès de la jeunesse. Ainsi, en 1989 et 1990, il a mené Les Ecclésiades, une vaste consultation qui a débouché sur la mise en place de plusieurs services pastoraux et sociaux pour favoriser une nouvelle croissance du diocèse de Rouyn-Noranda, particulièrement auprès des jeunes.

On doit aussi à l’évêque la création du Fonds Jean-Guy-Hamelin, destiné à soutenir les activités de la COSAJAT, la Coopérative d’animation des jeunes de l’Abitibi-Témiscamingue.

Même s’il est né en Mauricie, Mgr Jean-Guy Hamelin se disait avant tout Rouynorandien. Fervent partisan des Huskies, il s’était notamment impliqué au sein du Groupe de promotion du hockey junior majeur à Rouyn-Noranda, devenu par la suite le Club des supporteurs des Huskies. «Dès le début, je voulais être un gars de Rouyn-Noranda, avait-il confié au journal La Frontière, en février 2002. J’ai senti que je l’étais partout où je suis allé.»

Mgr Hamelin avait démissionné de ses fonctions le 30 novembre 2001 pour des raisons de santé. Depuis, il vivait sa retraite à Rouyn-Noranda.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média