Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 Janvier 2018

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Rouyn-Noranda dévoile les mystères des noms de ses rues

Rouyn-Noranda dévoile les mystères des noms de ses rues

©La Frontière/Le Citoyen - Patrick Rodrigue

Saviez-vous qu’un quartier de Rouyn-Noranda a déjà été un hameau indépendant du nom d’Abbeyville? Que l’avenue Huehnergard porte ce nom en hommage à un ancien échevin de la municipalité de Rouyn? Que Noranda se distingue par le nombre impressionnant de rues portant le nom de rivières?

À partir du 24 janvier, à raison d’une fois par semaine à chaque mercredi, la Société d’histoire de Rouyn-Noranda (SHRN) rendra disponible sur son site internet une publication présentant l’origine du nom des rues, chemins, rangs et parcs de chaque quartier de Rouyn-Noranda. On y offre aussi l’origine des anciennes appellations, le cas échéant, tandis qu’une carte permet de bien les localiser.

«Ce projet a débuté en 2005. En 2006, nous avions déjà réalisé un premier répertoire, mais en raison de la fusion municipale, plusieurs noms se répétaient d’un quartier à l’autre, parfois jusqu’à sept reprises. Après 2011, lorsque la Ville a entrepris son exercice d’éliminer les doublons, nous nous sommes remis à l’ouvrage», a raconté la présidente du SHRN, Nicole Jalbert, lors du lancement de la série À la croisée des chemins, le 23 janvier.

Près de 650 noms

Pas moins de 647 noms ont ainsi été répertoriés par le chargé de projet Benoît-Beaudry Gourd. «L’analyse de ces noms nous a permis de découvrir plusieurs éléments intéressants, a-t-il signalé. Par exemple, Noranda compte beaucoup de rues nommées à partir de rivières, tandis que les religieux abondent à Rouyn et que plusieurs noms à McWatters évoquent l’ancienne mine.»

En plus de la publication en ligne le mercredi sur le site internet de la SHRN, la Ville de Rouyn-Noranda a mis à la disposition des citoyens les plus impatients le répertoire complet des noms. Celui-ci est disponible sur son propre site internet.

Les cinq premières éditions feront également l’objet d’une diffusion dans le journal Le Citoyen. «On veut vraiment rendre ce contenu accessible au plus large public possible», a indiqué Nicole Jalbert.

Jeune ville, mais riche histoire

Cette refonte du répertoire et la production des 55 publications À la croisée des chemins ont bénéficié d’un soutien en vertu de l’entente de développement culturel conclue entre la Ville de Rouyn-Noranda et le gouvernement du Québec par le Fonds du patrimoine culturel québécois.

«Même si notre ville est encore très jeune avec ses 91 ans, son histoire est déjà très riche. Cette histoire, on pourra en découvrir plusieurs facettes grâce à ces publications», a souligné la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média