Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

26 janvier 2018

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Des sapins de Noël transformés en huiles essentielles

©Photo Le Citoyen – Marc-André Gemme

La Distillerie Beauchamp, une entreprise de Brossard qui exploite une distillerie d’huiles essentielles en Abitibi-Ouest a pris l’initiative de recycler les vieux arbres de Noël pour en tirer des huiles essentielles.

«Le producteur d’arbres de Noël Claude Grenier nous a contactés pour voir si on pouvait recycler ses sapins invendus», a expliqué Marco Gagnon, chargé de projet pour l’usine d’huiles essentielles de Taschereau à la Société d'aide au développement des collectivités d'Abitibi-Ouest (SADC).

©Photo Le Citoyen – Marc-André Gemme

Les sapins ont été récoltés au centre de valorisation de La Sarre pour être acheminés à l’usine de Taschereau.

Le projet a cependant dépassé les limites de la simple récupération des arbres invendus du producteur. La Ville de La Sarre, qui procède à la cueillette des sapins de sa population après la période des Fêtes, les a également remis à l’usine de Taschereau.

Même si le nombre d’arbres ainsi récupérés demeure minime en comparaison avec la quantité d’arbres que l’usine utilise pour produire ses huiles essentielles, le geste permet de valoriser des matières résiduelles et de donner une deuxième vie aux vieux sapins de Noël.

Tous ces arbres produiront environ 20 kilogrammes d’huiles de sapin, lesquelles seront ensuite vendues à différentes entreprises dans le monde.

La distillation

Le processus de distillation des têtes de conifères est relativement simple. Le bois reçu est déchiqueté et mis dans des cuves, qui sont alors remplies de vapeur d’eau. Cette vapeur récupère l’huile des copeaux de bois, puis condensée sous forme d’eau. L’huile est alors séparée de l’eau et est embouteillée pour être vendue.

Les huiles sont utilisées dans différents types de produits, que ce soit des parfums, des savons ou encore des produits désinfectants.

Approvisionnements recherchés

«L’usine de Taschereau produit de l’huile essentielle à partir d’épinette, de sapin et de pin gris, a indiqué Marco Gagnon. On s’approvisionne auprès des compagnies forestières. Elles nous vendent les cimes des conifères.»

Ces cimes sont d’ailleurs vendues à fort prix aux entreprises comme la Distillerie Beauchamp. L’usine de Taschereau est d’ailleurs en constante recherche de nouvelles sources d’approvisionnement. Toute personne intéressée à un partenariat d’affaires peut contacter la SADC d’Abitibi-Ouest.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média