Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

25 octobre 2018

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Cinq minières de la région championnes des créateurs d’emplois

Agnico_Eagle_prix_emploi

©Gille Fréchette

Christian Provencher (à droite), vice-président Canada chez Agnico Eagle, a reçu le trophée décerné à sa société minière des mains de Léopold Beaulieu, PDG de Fondaction.

Pas moins de cinq sociétés minières bien implantées en Abitibi-Témiscamingue et dans le Nord-du-Québec viennent d’obtenir un prix national honorant leur importance en tant que créateurs d’emplois.

Agnico Eagle, Glencore Canada Fonderie Horne, Glencore Canada Mine Raglan, Minière Osisko et Goldcorp Mine Éléonore ont chacune remporté un prix Créateurs d’emplois du Québec. Les honneurs leur ont été décernés lors d’un gala organisée le 24 octobre à Québec par Fondaction, le Conseil du patronat du Québec et la Corporation des parcs industriels – Québec.

Trois champions

Décerné au plus important créateur d’emplois de la région, le Prix Champion pour l’Abitibi-Témiscamingue a été décerné à Agnico Eagle. Forte de 60 ans d’existence, la société emploie actuellement 8000 personnes à travers le monde, dont 3000 en Abitibi-Témiscamingue. «Très active et créative en matière de recrutement, l’entreprise a créé et comblé 241 nouveaux postes en Abitibi-Témiscamingue en 2017», a indiqué le jury.

Du côté du Nord-du-Québec, le Prix Champion a été remporté ex aequo par Minière Osisko et Glencore Canada Mine Raglan.

Dans le cas de Minière Osisko, le jury a rappelé que la société avait plus que doublé ses effectifs dans la région en 2017, alors que le projet Windfall, à l’est de Lebel-sur-Quévillon, a créé 100 emplois et entraîné près de 10 M $ d’investissements dans l’achat de biens et de services auprès de fournisseurs et entrepreneurs locaux ainsi qu’au sein des Premières Nations.

En ce qui concerne Mine Raglan, la société a été récompensée pour son projet Sivumut («aller de l’avant» en inuktitut). Mis en branle en 2017 pour la phase 2 de la mine du Nunavik, ce projet lui a permis de créer 100 nouveaux emplois et de dépasser le cap des 1000 employés.

Deux coups de cœur

Le jury a également remis deux Prix Coups de cœur à la Fonderie Horne et à la mine Éléonore.

Dans le premier cas, l’honneur est venu souligner le 90e anniversaire de fondation du complexe métallurgique de Rouyn-Noranda et rappeler que sa naissance était aussi à l’origine de la création de la ville de Rouyn-Noranda. Le jury a aussi rappelé que l’usine emploie directement quelque 600 personnes, dont 24 nouveaux postes créés en 2017, et qu’elle génère autant d’emplois indirects en Abitibi-Témiscamingue.

Quant à Éléonore, le jury a évoqué ses quelque 700 employés, dont 57 ont été embauchés en 2017, auxquels s’ajoutent plus de 470 entrepreneurs, et a mis de l’avant les stratégies de recrutement novatrices et créatives de la société.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média