Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

05 octobre 2018

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Émilise Lessard-Therrien : valeurs solidaires VS économie

Emilise Lessard-Therrien

©Photo L'Éclat/Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Émilise Lessard-Therrien a causé la surprise en devenant la première députée élue de Québec solidaire en région.

Fraichement élue députée dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, devra concilier ses valeurs et les réalités socioéconomique de sa circonscription. 

«Mon travail ce n’est pas de représenter l’industrie, c’est de représenter la population!» Émilise Lessard-Therrien

Son élection a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux, plusieurs étaient très positives, d’autres moins. 

De son côté, la Chambre de commerce et d’industrie de Rouyn-Noranda (CCIRN) a exprimé des inquiétudes à propos de certaines position de Québec solidaire (QS) au sujet des industries minières, forestières et du transport interurbain et a convié la députée à une rencontre. « [Mon rôle] sera d’accompagner les municipalités, les entreprises, les gens qui ont des projets à faire avancer. Il y en a déjà plusieurs sur la table : la mini centrale électrique Onimiki, le complexe sportif à Rouyn-Noranda. J’ai à cœur de développer de la 2e et 3e transformation, comme le projet d’abattoir au Témiscamingue. C’est une façon de décentraliser l’économie », a dit Mme Lessard-Therrien. 

Elle n’a pas encore donné son soutien au projet de Ressources Falco à Rouyn-Noranda. « Je ne veux pas me mettre d’emblée dans le camp de la résistance. On va suivre de près les dossiers. C’est clair que la population va être mise à contribution. Moi, mon travail ce n’est pas de représenter l’industrie, c’est de représenter la population », a dit l’élue.  

Le projet Horne 5 de Ressources Falco représente 600 emplois très lucratifs et des centaines de millions $ en investissements et en retombées économiques. La communauté d’affaire et une large partie de la population attend avec impatience l’ouverture de la mine prévue pour 2021.  

Bureau de comté 

Mme Lessard Therrien, qui habite à Duhamel-Ouest au Témiscamingue, n’a pas encore déterminé où allait être situé son bureau de comté. Elle attend pour communiquer avec le député sortant, Luc Blanchette, pour la passation des dossiers. « Avec ce gros changement de gouvernement, on ne sait même pas si on va siéger avant Noël. » 

Radiothérapie et route 117 

Le projet de construction d’un centre de cancérologie a été annoncé depuis 2011, mais aucune structure n’est encore en place. On se rappellera que le maire d’Amos, dans Abitibi-Ouest, maintenant représenté par la CAQ, a réclamé que le projet soit rapatrié chez-lui durant la campagne. « C’est un dossier déjà enclenché. Je vais m’assurer que les choses se fassent dans un délai raisonnable. C’est un dossier qui traîne. Au jour 1 de ma victoire, je ne connais pas le pouvoir que j’aurai là-dessus », a-t-elle confié.  

La députée a soutenu qu’elle allait travailler à s’assurer que la CAQ réalise ses engagements de rendre la route 117 plus sécuritaire.  

Inspirée par Christine Moore 

La jeune maman a confié avoir été inspirée par la députée fédérale néodémocrate, Christine Moore, qui a apporté ses bébés à la Chambre des communes à maintes reprises. « Mon bébé a plus d’un an. Je suis plus active. Nous sommes plusieurs jeunes députés élus au sein de QS avec des bébés, on va peut-être militer pour une garderie à l’Assemblée nationale. J’ai 26 ans, probablement que des bébés, il y en aura d’autres au courant de mon mandat, ça ne serait pas impossible que l’on me voit avec un bébé dans le Salon bleu », a-t-elle déclaré.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média