Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

05 octobre 2018

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Les jeunes de secondaire 5 de La Sarre ont pu voter

Débat candidat Abitibi-Ouest

©Photo L'Éclat / Le Citoyen - Marc-André Gemme

Quatre des huit candidats d’Abitibi-Ouest étaient présents lors de la rencontre électorale.

Dans le cadre du cours Monde contemporain, les jeunes de secondaire 5 de l’école La Polyno ont organisé une rencontre électorale avec les candidats d’Abitibi-Ouest. Après la rencontre, les jeunes ont voté pour leur candidat favori et leur professeur a voté selon leur décision.

«Dans le cadre de mon cours, je devais parler de démocratie et d’engagement citoyen, a expliqué le professeur, Mikaël Plamondon. J’ai donc profité de la campagne électorale pour mettre en application les théories que je leur ai enseignées.»

L’activité touchait les 147 élèves de secondaire cinq. Des équipes ont été formées parmi les élèves, chacune d’elle devait poser deux questions aux candidats. «Chaque groupe était attitré à un candidat, a indiqué M. Plamondon. Après avoir fait le tour des programmes de chaque parti, les équipes ont fait des recherches plus approfondies sur chacun des candidats.»

Donner son vote

Le directeur général des élections (DGE) du Québec a mis en place le projet électeurs en herbe afin d’initier les jeunes au processus démocratique. Mikaël Plamondon a poussé l’initiative encore plus loin.

«Avec le programme du DGE, on a accès à une urne et des bulletins de vote officiels, a expliqué l’enseignant. Après la rencontre avec les candidats, ils vont voter chacun leur tour et moi je devais donner mon vote selon ce que les élèves ont choisi.»

Selon lui, cette initiative risque également d’avoir influencé les parents le 1er octobre.

 «Dans le fond mon vote a été appuyé par la réflexion de 150 cerveaux. A mon avis, c’est génial! La vie serait plus facile si on avait toujours accès à quelque chose comme ça», a-t-il ajouté.

Une initiative appréciée des jeunes

«Ç’a été une expérience intéressante et enrichissante, a affirmé Évelyne Breton, étudiante de secondaire 5. Ça nous a permis d’en apprendre beaucoup sur notre système politique et d’en apprendre sur les gens qui veulent représenter l’Abitibi-Ouest.»

Le processus de recherche a été en lui-même une expérience enrichissante pour les étudiants. «On a commencé par étudier les sites web de chaque parti, a indiqué Ren Isaac Bélanger. On a posé les questions auxquelles on ne trouvait pas de réponses.»

Après avoir vécu cette expérience, plusieurs jeunes se sentent mieux outillés pour devenir des citoyens responsables. «De me faire plonger dans ce monde-là à l’école, ça m’a aidé à mieux comprendre la politique au Québec. Plus tard, j’aimerais en apprendre encore plus et peut-être même m’impliquer», a affirmé Coralie Lacasse.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média