Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Rouyn-Noranda vu par ...

Retour

01 Novembre 2018

Marie-Eve Bouchard - mebouchard@lexismedia.ca

Rouyn-Noranda vu par…Daniel Camden

Daniel Camden

©Photo Gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Daniel Camden est à la fois un entrepreneur avec Remorquage Camden et un être impliqué dans sa communauté en tant que président de la Commission scolaire de Rouyn-Noranda.

Daniel Camden, bien connu en tant que président de la Commission scolaire de Rouyn-Noranda, mais aussi comme le sauveur au volant de sa remorqueuse, est très attaché à sa ville natale. Même s’il a dû s’en éloigner quelques années pour son service militaire en tant qu’ingénieur de combat et spécialiste en purification d’eau, il a toujours eu le désir d’y revenir.

Un souvenir qui vous rappelle votre enfance et qui est rattaché à Rouyn-Noranda?

L’été, faire à plusieurs reprises la PPL (l’avenue Principale, la rue Perreault et l’avenue Larivière) pour revenir par l’avenue du Lac et passer devant la fontaine, pour aller terminer la promenade par une bonne crème glacée molle. C’était une tradition avec mes parents, puis avec mes amis, mes blondes et mes enfants qui, maintenant, la renouvellent avec leurs amis.

Quelque chose ou un moment que vous aimeriez revivre à Rouyn-Noranda?

Les courses de boîtes à savon près de la Tourelle. Toute une dose d’adrénaline pour des enfants de 10-12 ans! Voir la rampe d’accès avec sa petite barrière qui retenait nos bolides. On se demandait: est-ce que la barre va lâcher avant le départ, est-ce que je vais être capable freiner avant de rentrer dans les balles de foin, est-ce que je vais me souvenir comment freiner? Le regard des autres parents sur notre puissante machine qui comparaient les voitures. Personne ne se prenait au sérieux, mais en même temps, on voulait tous gagner. Les spectateurs venus observer, qui y allaient de leurs prédictions sur celui ou celle qui allait gagner. De beaux souvenirs d’enfance avec mon frère et mon père.

Un personnage marquant de Rouyn-Noranda?

Maurice Duclos, personnage, s’il en est un, poète, Monsieur Câlin, monsieur écolo, qui est impliqué socialement et qui n’a pas peur de défendre ses convictions. Il va toujours à fond dans tous ses projets.

Un endroit favori à Rouyn-Noranda?

L’avenue Principale lors des soirées chaudes d’été pour y faire une marche, relaxer et effectuer quelques arrêts dans les commerces, les cafés ou les restaurants.

Qu’est-ce qui fait la réputation de Rouyn-Noranda au niveau du tourisme?

Je pense à la citation du parcours citatif de l’abbé Rénal Dufour: «À Rouyn-Noranda, si tu sors par la porte d’en avant, tu es en pleine ville; si tu sors par la porte d’en arrière, tu es en pleine nature». Ici, on est aussi près des événements artistiques, des festivals, des salles d’exposition et des pièces de théâtre que du milieu économique. En quelques minutes, on se retrouve en pleine nature avec des sentiers que l’on peut emprunter à pied, en raquette ou même certains en voiture. Le dépaysement est total. Que ce soit le sentier du chemin Senator, à partir des sentiers Skiwanis, des collines Kekeko, des collines D’Alembert, du chemin Millenback, de la nouvelle promenade Agnès-Dumulon, du mont Chaudron, des sentiers pédestres Opasatica ou du parc national d’Aiguebelle, les couchers de soleil et les paysages en automne y sont éclatants.

Votre resto favori à Rouyn-Noranda?

J’adore l’ambiance amicale de chez Olive et Basil. Les paninis aussi variés que délicieux, les salades rafraichissantes, puis leur poulet en sauce… C’est un excellent restaurant pour passer de bons moments et où l’ambiance nous permet de relaxer devant une bonne table.

L’artiste que vous appréciez le plus à Rouyn-Noranda?

Luc Robert, notre pompier ténor. Un homme fascinant et simple à la fois qui nous représente fièrement à l’international.

Quel est le secret le mieux gardé à Rouyn-Noranda?

La montagne derrière chez nous. Enfant, c’était un monde d’exploration et d’escalade. Je garde des souvenirs d’aventures, de cueillette de bleuets, de glissades qu’on délimitait à travers différents obstacles. C’est devenu une tradition: traîne sauvage et chocolat chaud en hiver, puis excursion pendant la belle saison. C’est un endroit paisible, où l’on a une vue exceptionnelle sur le quartier Noranda-Nord. J’y vais pour contempler les levers de soleil au-dessus de la fonderie Horne et les couchers sur le quartier de Lac-Dufault.

Quel est le principal défi que Rouyn-Noranda doit relever?

Rassembler les acteurs du milieu afin de se développer collectivement. Il faut éviter de travailler en silo, en regroupant nos forces et nos objectifs communs. En tant qu’entrepreneur et mon rôle de président à la Commission scolaire de Rouyn-Noranda, je tente de tisser des liens qui sont bénéfiques pour tous les citoyens de Rouyn-Noranda. Je crois qu’offrir un avenir prometteur à nos jeunes est le plus beau cadeau qu’on puisse leur faire. Leur éducation est importante, mais derrière cela se trouve une mobilisation de tous les acteurs qui permet de soutenir le monde de l’éducation.

Quel avenir entrevoyez-vous pour Rouyn-Noranda?

Avec sa Place de la Citoyenneté, un endroit de rassemblement et propice au marché public, puis le quartier VIeux Noranda, que je me plais à appeler le quartier VINO pour différentes raisons, avec toute l’offre commerciale et le dynamisme des marchands du centre-ville, il ne nous reste qu’à développer cette fierté et travailler ensemble au développement de chacun des quartiers de notre belle ville. Rouyn-Noranda est une ville qui se trouve, à mon avis, en pleine adolescence. On se définit, on développe notre identité propre et le rayonnement qui va s’ensuivre va faire de Rouyn-Noranda une belle grande ville diversifiée et fière, qui n’aura rien à envier aux grands centres urbains. Que ce soit la culture, le tourisme, les différentes offres sportives, la formation professionnelle ou les études collégiales et universitaires, plusieurs secteurs d’activités à Rouyn-Noranda sont en plein développement afin d’offrir des services adaptés aux nouvelles réalités du marché du travail. Ce qui est merveilleux, c’est que ces services nous rendent plus compétitifs dans un monde en constante évolution.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média