Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

15 novembre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Chroniques d’une vie amoureuse défaillante… et bien plus

Éric Chandonnet publie le recueil Victime de la porn

Couverture Éric Chandonnet VDLP

©gracieuseté - Sandra Larochelle

Éric Chandonnet et la couverture de son recueil.

LIVRES. Dans son recueil intitulé Victime de la porn, Éric Chandonnet a réuni ses meilleures chroniques publiées sur Nightlife.ca. Il y offre une incursion sans filtre dans sa vie amoureuse défaillante… et bien plus.

L’auteur originaire d’Amos a sévi pendant six ans sur Nightlife.ca, de 2010 à 2016, où il a commis pas moins de 338 chroniques. Il avait été approché par le site web branché de Montréal, qui souhaitait publier une chronique hebdomadaire dans le même ton que son blogue, 10putes.com.

«Je leur ai proposé le concept de VDLP, où je pourrais parler de sexe, de séduction… de ma vie de célibataire, sans me prendre au sérieux. Ce n’est pas un personnage, parce que c’est vraiment une couleur de moi, mais sous un angle qui me permettait de dire ce que je voulais sans passer pour un gars prétentieux, de ne pas sonner faux. C’est tout le côté authentique qui, je pense, a contribué au succès de la chronique», évoque celui dont la chronique, au plus fort de sa popularité en 2013-2014, représentait un succès cool à Montréal.

Pendant six ans, il a pu aborder sans censure (sauf une fois, où il attaquait un commanditaire) tous les sujets, de la meilleure position sexuelle au concept de la fidélité en passant par l’incontournable quête de… The One, les galères de sa vie amoureuse défaillante. Le tout sur un ton qu’il qualifie de romantico-pornographique, à la fois cru et sensible, avec une bonne dose d’autodérision et un lexique.

«C’est pour le monde qui aimerait savoir comment un gars célibataire peut penser, sans filtre» - Éric Chandonnet

En toute liberté

C’est cette liberté qu’il a voulu conserver en publiant lui-même son recueil. Il a choisi 110 de ses meilleures chroniques, qu’il a revisitées, retouchées, rafraîchies. Il en a aussi écrit une nouvelle. Il a aussi voulu la rendre un peu moins montréalocentriste, plus universelle.

«J’ai retenu les thèmes les plus intemporels, les chroniques qui touchaient moins l’actualité. J’ai aussi actualisé des trucs, punché des gags, plogué des trucs que je voulais dire. Je n’ai même pas essayé de me trouver une maison d’édition. Je voulais que le contenu soit exactement comme je le voulais», explique celui qui a su bien s’entourer pour cette première incursion dans le monde de l’édition.

C’est le cas notamment de LeJeanJules, qui a permis d’enrichir le livre des plusieurs illustrations drôles et sexy. «C’est un match parfait. J’ai lancé un appel à tous sur Internet. Les 3-4 premiers dessins qu’il m’a soumis étaient malades. Ce n’était pas tout à fait ce que je voulais, mais on vite trouvé la zone des prises et il a frappé un circuit à chaque coup par la suite. Ses dessins ajoutent vraiment de quoi. Ça vient bonifier le livre», affirme l’auteur, qui encense aussi le travail de mise en page du studio FORMAT.

Dans la tête d’un gars… sans filtre

Le recueil Victime de la porn fait donc figure d’anthologie pour les écrits d’Éric Chandonnet. Il a voulu en faire un item de collection pour ses fans, sans pour autant négliger tous les curieux et curieuses qui souhaitent entrer dans la tête d’un gars célibataire.

«Nightlife.ca s’adresse surtout au monde cool et urbain, mais le livre vise beaucoup plus large que ça. Les gens peuvent le lire de A à Z dans l’ordre et voir la progression semi-dramatique que j’ai voulu lui donner. Ils peuvent aussi simplement aller à la table des matières et spotter un sujet qu’ils aiment. Ça peut provoquer des discussions. Il y a des sujets là-dedans qui peuvent polariser», précise-t-il.

On peut se procurer Victime de la porn directement auprès d’Éric Chandonnet (avec dédicace!) au www.chummey.com et le suivre au facebook.com/echandonnet.

Développeur Web, scripteur et scénariste

Né à Amos en 1977, Éric Chandonnet a quitté l’Abitibi pour la grande ville 20 ans plus tard afin de travailler comme développeur Web. En 2008, il a gradué de l’École nationale de l’humour en écriture humoristique. En plus de ses chroniques, il écrit pour la radio et des humoristes de la relève. «Mais c’est la télévision qui m’a toujours intéressé», précise celui qui crée et scénarise plusieurs projets télé et cinéma qui sont à différentes stades de développement.

Illustration VDLP

©illustration - LeJeanJules

L’un des dessins réalisés par LeJeanJules pour illustrer le recueil.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média