Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

02 Novembre 2018

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Le CFP du Lac-Abitibi va utiliser la réalité virtuelle pour attirer des étudiants

Lunettes réalité virtuelle

©Photo gracieuseté

Grâce à ces lunettes de réalité virtuelle, les futurs étudiants du CFP du Lac-Abitibi pourront voir ce qui les attend.

La Commission scolaire du Lac-Abitibi (CSLA) a décidé d’utiliser la technologie afin d’attirer plus d’étudiants à son Centre de formation professionnelle (CFP). Selon eux, la réalité virtuelle pourra permettre aux étudiants potentiels de vivre l’expérience du CFP.

«On est présentement en train de finaliser une vidéo en réalité virtuelle qui permet de faire le tour du Centre de formation professionnelle», a indiqué le directeur du CFP, Yves Dubé.

Le CFP possède déjà une vidéo qui présente le programme de mécanique de véhicules lourds routiers et fera éventuellement d’autres vidéos des différents programmes offerts.

«La vidéo sur laquelle on travaille présentement veut surtout mettre l’accent sur la vie qu’on retrouve dans le centre, a souligné M. Dubé. On a installé une caméra 3D dans le salon étudiant et on a demandé à 75 élèves d’en faire partie.»

Les gens qui porteront les lunettes pourront observer les étudiants en train de jouer au pool, d’utiliser des ordinateurs, de se faire à déjeuner, de discuter autour d’un café ou d’écouter la télé. «On veut montrer qu’on accueille bien les étudiants au centre et que c’est un milieu de vie agréable», a-t-il ajouté.

La direction présentera donc ce nouvel outil lorsqu’il se déplacera dans différents événements comme des salons de l’emploi. En plus des vidéos démontrant les programmes et le CFP, la direction diffusera également la vidéo réalisée par l’équipe de la MRC d’Abitibi-Ouest qui présente les plus beaux attraits de la région. «Ça montre aux gens que c’est beau l’Abitibi-Ouest, qu’on a pas juste des mouches noires», a affirmé Yves Dubé.

Ayant récemment effectué une visite en France, Yves Dubé a raconté que les autres entreprises du Québec qui étaient présentent au congrès étaient jalouses de cette avancée technologique. «Les gens étaient surpris de voir à quel point notre coin de pays est beau, a affirmé Yves Dubé. Les gens nous disaient qu’ils avaient le goût de venir habiter à La Sarre après avoir vu ça.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média