Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

23 novembre 2018

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Accusé d’agression sexuelle envoyé en thérapie

Justice

©Photo - Archives

Shawn Papatens devra entre autres conditions compléter avec succès une thérapie pour rester en liberté durant les procédures judiciaires, avant de revenir devant le tribunal le 25 février prochain.

Un homme de 29 ans, Shawn Papatens, a récemment été traduit en justice à Val-d’Or pour faire face à diverses accusations d’ordre sexuel et de menaces dans deux dossiers différents.

Concernant le premier dossier, l’individu de Lac-Simon est accusé d’attouchement sexuel et d’incitation à le toucher à l’endroit d’une enfant de moins de 16 ans, en plus d’agression sexuelle contre la même présumée victime, entre février et juin 2018.

Selon l’acte de dénonciation, Papatens est aussi accusé d’avoir rendu accessible du matériel sexuellement explicite à la même personne d’âge mineur en vue de faciliter la perpétration à son égard des infractions mentionnées dans le paragraphe précédent.

Concernant le second dossier, Shawn Papapens est accusé de menaces de mort ou de lésions corporelles à l’endroit du Conseil de bande de Lac-Simon, en plus d’être accusé de deux bris de probation, soit d’avoir eu en sa possession des munitions pour une carabine et d’avoir consommé de l’alcool ou des substances intoxicantes alors que ça lui était interdit, pour des faits qui seraient survenus les 5 et 6 novembre derniers.

Plusieurs conditions

Défendu par Me Julie Lorusso, l’accusé a comparu au palais de justice de Val-d’Or le 20 novembre pour son enquête sur remise en liberté. Suivant une suggestion de la défense et de la Couronne, la juge Lucie Marier a ordonné son transfert au centre de détention de St-Jérôme et qu’il soit ensuite remis en liberté pour être admis dans une maison de thérapie de Lanaudière, afin de traiter son problème de consommation.

Shawn Papatens doit revenir devant le tribunal le 25 février prochain pour, en principe, faire savoir s’il plaide coupable ou non coupable aux accusations qui pèsent contre lui.

Pour rester en liberté, l’accusé devra d’ici là respecter une série de conditions exigées par la procureure de la Couronne, Me Léonie Caron, notamment de compléter sa thérapie avec succès et en fournir la preuve, garder la paix et avoir une bonne conduite, ne pas communiquer avec les présumées victimes ni se trouver en leur présence, ne pas molester de policiers, ne pas posséder d’armes ni de couteaux, ne pas consommer d’alcool ou de drogue, et ne pas fréquenter les bars.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média