Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

23 novembre 2018

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Des entreprises pourront parrainer les étudiants du CFP Lac Abitibi

CFP Lac abitibi

©Photo L’Éclat / Le Citoyen – Marc-André Gemme

Toujours à la recherche de nouveaux moyens d’encourager la persévérance scolaire et favoriser l’intégration au marché du travail, la direction du Centre de formation professionnelle (CFP) Lac-Abitibi lance un nouveau programme qui permettra à des entreprises de la région de parrainer ses étudiants.

Le Programme d’accompagnement scolaire et socioprofessionnel des élèves (PASSE) vise à répondre à plusieurs enjeux auxquels le CFP fait face. 

«Plusieurs CFP du Québec offrent déjà des programmes de speed dating entre les élèves et les entreprises, a expliqué le directeur du CFP, Yves Dubé. Nous autres, on voulait pousser l’audace encore plus loin. On sait que présentement, tout le monde cherche de la main-d’œuvre. De notre côté, on veut aider les jeunes à persévérer afin qu’ils puissent rapidement intégrer le marché du travail.» 

Déjà bombardée d’appels des entreprises qui veulent venir rencontrer les étudiants, la direction a décidé d’officialiser et d’encadrer cette démarche. 

«Ce qu’on va faire, c’est de faire signer un contrat entre les étudiants, le CFP et l’employeur éventuel, a indiqué M. Dubé. Le but, c’est d’ajouter du sérieux à la démarche de l’étudiant pour qu’il ne travaille pas juste sur les compétences, mais également sur le savoir-être et l’attitude en milieu de travail.» 

Le directeur fait remarquer que l’attitude qu’un jeune démontre lorsqu’il est aux études risque fort de se répliquer dans son éventuel milieu de travail. «On met l’accent sur la ponctualité, l’assiduité, le travail d’équipe et les bonnes habitudes en santé et sécurité», a-t-il ajouté. 

Responsabilité de l’entreprise 

Vers le mois de décembre, les entreprises viendront rencontrer les élèves. À ce moment, celles-ci pourront sélectionner ceux qui les intéressent et s’engager à suivre cet étudiant jusqu’à sa graduation. Ceci implique, entre autres, des offres de stage et une possibilité d’emploi, mais également un suivi directement au CFP pendant la formation du jeune travailleur. 

«Les entreprises vont être appelées à venir voir leurs étudiants afin de les encourager, mais également afin d’intervenir directement s’ils remarquent des comportements inadéquats chez ceux-ci, a exposé Yves Dubé. Ça donne un peu plus de sérieux aux démarches des étudiants quand les commentaires viennent directement de leur futur employeur.» 

Malgré le contrat qu’elles auront signé, les entreprises demeureront libres de mettre fin à cette entente à tout moment si elles jugent que l’étudiant ne répond plus à leurs attentes. 

Pour le moment, le programme va cibler les étudiants en soudure, mécanique, cuisine, boucherie et secrétariat. En tout, une cinquantaine d’entreprises vont participer à cette première édition du PASSE. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média