Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

23 novembre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Sayona répète qu’elle respecte toutes les règles

La pression s’accentue pour assujettir le projet Authier au BAPE

Sayona La Motte schématisation 2037

©gracieuseté - Sayona Québec - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le projet Authier Lithium, tel qu’illustré ici à terme par Sayona Québec, est situé à quelques dizaines de mètres de la crète sud de l’esker Saint-Mathieu-Berry.

MINES. Alors que la pression s’accentue sur la ministre de l’Environnement MarieChantal Chassé pour qu’elle assujettisse le projet Authier Lithium au BAPE, Sayona Québec réitère qu’elle respecte toutes les exigences légales et réglementaires qui lui sont imposées.

La minière a fait cette sortie dans la foulée de la conférence de presse de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine (QMM), le 20 novembre, à l’ouverture du premier congrès Québec Mines + Énergie à Québec.

QMM demande au gouvernement d’assujettir tous les projets miniers à une évaluation environnementale et à l’examen du Bureau des audiences publiques sur l’environnement (BAPE), à commencer par celui d’Authier Lithium à La Motte. La Coalition dit s’appuyer sur un fort consensus régional et rappelle que le projet est situé à quelques dizaines de mètres de l’esker Saint-Mathieu-Berry, où s’approvisionnent Eska et la Ville d’Amos en eau potable.

Les trois partis de l’opposition pressent aussi le gouvernement d’agir dans ce dossier.

Avec rigueur

«On tient à préciser deux choses. D’abord que Sayona respecte entièrement et avec rigueur le processus auquel le projet Authier doit être soumis via l’article 22 de la Loi sur la qualité de l’environnement pour les projets de moins de 2000 tonnes par jour», a tenu à rappeler Alexis Segal, vice-président chez Sayona Québec.

Ce dernier fait valoir que l’entreprise a même prolongé la période de consultation publique de 30 jours et que le rapport de celle-ci «est complètement transparent» et facilement accessible en ligne. Elle utilise aussi une plateforme sur Facebook (Authier Lithium, parlons-en!) afin de poursuivre les échanges et répondre aux questions.

Pas d’impact sur l’eau potable

«La deuxième chose, c’est que les études effectuées rigoureusement par des spécialistes chevronnés et professionnels démontrent clairement que le projet n’aura aucun impact sur la portion aquifère de l’esker. Le projet est à des kilomètres des puits d’Eska et de la Ville d’Amos. On croyait qu’avec la SESAT (Société de l’eau souterraine de l’Abitibi-Témiscamingue) qui venait confirmer que le projet n’avait aucun impact sur l’eau puisée par Eska et la Ville ni sur les puits résidentiels, que cette question était réglée», a affirmé M. Segal, qui trouve malhonnête d’utiliser ce prétexte pour demander que tous les projets miniers soient soumis au BAPE plutôt que de s’appuyer sur les faits.

Bientôt la demande d’autorisation

Sayona Québec annonce aussi qu’elle soumettra dans les prochaines semaines sa demande de certificat d’autorisation à la ministre de l’Environnement. Cette dernière disposera alors de 90 jours pour décider si elle recommande au gouvernement d’assujettir le projet au BAPE en vertu de l’article 31.1.1 de la Loi sur la qualité de l’environnement.

Toutefois, l’entreprise estime que le projet ne justifie pas cette mesure d’exception. Il faut réunir deux conditions, soit les inquiétudes du public et que les impacts appréhendés sur l’environnement soient majeurs. «Nous, on rappelle qu’il n’y a pas d’impact majeur, avec toutes les études à l’appui», fait valoir Alexis Segal.

Dans un communiqué émis le 15 novembre en Australie, la société mère, Sayona Mining, affirme avoir bon espoir d’obtenir tous les permis et autorisations nécessaires pour septembre 2019. Elle y rappelle aussi qu’elle jouit de l’appui total du conseil municipal de La Motte.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média