Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

25 novembre 2018

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

La Fédération de l’UPA-AT souffle ses 50 bougies

Un banquet et une série télévisée pour célébrer

UPA Abitibi-Témiscamingue

©Gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Une rencontre où il a été question de communications et de vie syndicale à la ferme Princy de Sainte-Germaine-Boulé.

Le 27 novembre risque d’être mémorable pour les gens qui participeront aux célébrations du cinquantenaire de la Fédération régionale de l’UPA d’Abitibi-Témiscamingue (UPA-AT). L’occasion sera toute indiquée se remémorer les grandes réalisations.

Les célébrations, qui se dérouleront à Rouyn-Noranda sous le thème «50 ans d’Union et de fiers bâtisseurs», prendront la forme d’un banquet suivi d’un après-midi où se succéderont différentes présentations relatant les faits marquants tout en soulignant l’apport de différentes personnalités dans le développement de l’UPA.

«L’événement accueillera ainsi plusieurs générations de producteurs, mais aussi des employés actuels et anciens, de même que des intervenants qui ont eu un impact dans le secteur», a précisé Martine Delage, directrice générale de l’UPA-AT.

Une animation et des invités de marque

Ce qui ne risque pas de gâcher la sauce, le banquet sera animé par nulle autre que Marie-Ève Janvier, toujours appréciée par son implication de chanteuse, bien sûr, mais principalement pour son animation de l’émission «L’amour est dans le pré» et son rôle de porte-parole des Journées portes ouvertes sur les fermes du Québec, qui en ont fait une ambassadrice du milieu agricole.

«L’événement accueillera ainsi plusieurs générations de producteurs, mais aussi des employés actuels et anciens, de même que des intervenants qui ont eu un impact dans le secteur» - Martine Delage

Marcel Groleau, président général de la Confédération de l’UPA, sera présent, de même que Rémy Trudel, ancien ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, qui est aujourd’hui professeur invité à l’École nationale d’administration publique. Le conteur régional Guillaume Beaulieu livrera une conférence historique. Le tout sera suivi d’un cocktail-retrouvailles pour favoriser les échanges et le réseautage.

UPA

©Gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La beauté des terres agricoles, à Saint-Bruno-de-Guigues, n’est pas sans rappeler le sérieux avec lequel les producteurs s’investissent.

Grandes réalisations et implication future

Voilà 50 ans, l’UPA-AT est née de la fusion de l’Union catholique des cultivateurs (UCC) du Témiscamingue et de celle d’Amos, précisément en juillet 1968. Cette fusion a donné naissance à la Fédération de l’UCC du Nord-Ouest, qui a adopté le nom de Fédération de l’UPA de l’Abitibi-Témiscamingue le 16 mars 1976. L’UPA-AT regroupe aujourd’hui 917 agriculteurs et agricultrices propriétaires de 564 fermes, dont 97 % sont membres.

Pascal Rheault, président régional, est plus que jamais conscient de la notoriété de l’organisation à l’échelle régionale et même provinciale. Encore aujourd’hui, il la voit comme un tremplin pour regarder vers l’avenir. Avant même les célébrations du 50e anniversaire, il avait en tête quelques réalisations qui ont changé le cours de la production, mais aussi celui des consommateurs. Il évoque ainsi avec fierté la bataille de la Fédération contre les BPC de l’incinérateur de Senneterre dans les années 1980, le développement des amas de fumier aux champs en concordance avec la protection de l’environnement ainsi que la mise en œuvre du programme adapté de drainage des terres.

«Nous nous sommes aussi beaucoup impliqués dans le respect des normes gouvernementales en environnement, en bien-être animal et en santé pour protéger nos consommateurs de tout produit dangereux, a-t-il rappelé. Nous constatons malheureusement aujourd’hui que des produits provenant de l’extérieur qui ne respectent pas forcément ces normes se retrouvent sur les tablettes à côté de nos propres produits et y font compétition. Ce dossier, qui a été l’une de nos grandes réalisations, reste ouvert.»

Ligne du temps interactive et série télé

Ceux qui n’auront pas assisté au banquet ne seront pas en reste. Lors des cérémonies, l’UPA lancera une ligne du temps interactive sur son site internet. Celle-ci permettra de découvrir ses bâtisseurs. Une série de 10 émissions télévisée sur les 50 ans de l’UPA-AT, réalisée en collaboration avec TVC9, sera également diffusée dès janvier 2019.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média