Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

28 novembre 2018

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Comment inciter les milléniaux à investir dans les mines?

Xplor2018_Chad_Williams

©Patrick Rodrigue

Chad Williams a fait valoir l’importance pour l’industrie minière de changer son image si elle veut courtiser les milléniaux pour les inciter à investir dans l’exploration.

Ils sont nombreux. Ils sont âgés de 20 à 35 ans. Ils baignent dans les nouvelles technologies. Plusieurs ont de l’argent. Et ils boudent les mines. La question se pose: comment inciter les millénaux à investir dans l’exploration minière?

PDG de la société de financement Red Cloud Klondike Strike, Chad Williams s’est hasardé à répondre à cette épineuse question dans le cadre du congrès Xplor 2018 de l’Association de l’exploration minière du Québec. D’emblée, il a souligné que tout est d’abord une question de perception.

«Pour la plupart des milléniaux, les mines ne sont pas cool, mais plutôt sales, compliquées et dangereuses, a-t-il indiqué. À l’inverse, ils sont nombreux à investir dans le cannabis et les cryptomonnaies en raison des tendances sociales et de l’influence des autres: tout le monde le fait, alors je devrais le faire moi aussi.»

Au-delà du pic et de la pelle

Le défi demeure donc de faire comprendre aux milléniaux que le milieu minier n’affiche plus l’image folklorique de l’homme qui descend sous terre avec sa pioche et sa pelle et qui en ressort le soir, le visage noirci et les poumons pleins de poussière.

«Il faut leur faire comprendre que le milieu a évolué, que les mines doivent respecter des critères environnementaux très sévères, que les accidents sont désormais l’exception et non la norme et que les nouvelles technologies y occupent de plus en plus de place. Bref, que le secteur peut, lui aussi, être cool», a fait valoir M. Williams.

L’arme de prédilection

Cela requiert des efforts supplémentaires, mais le jeu en vaut la chandelle, a-t-il soutenu. «Les milléniaux, en particulier ceux qui, justement, ont investi dans le cannabis et les cryptomonnaies, ont beaucoup d’argent et sont prêts à investir. C’est pour ça qu’il faut les courtiser», a-t-il expliqué.

À cet égard, l’arme de choix sera l’image. «Nous devons exposer nos bons coups et changer notre manière d’aborder les gens, a insisté Chad Williams. Par exemple, notre filiale, Blue Thunder, n’accueille pas les visiteurs sur son site internet avec une photo de mine ou d’échantillon de minerai, mais d’une voiture sport électrique aux lignes dynamiques. Dans ce combat, l’image est essentielle.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média