Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

03 Novembre 2018

Marie-Eve Bouchard - mebouchard@lexismedia.ca

Une fin de tournée en Abitibi pour Dave Gaudet

Dave Gaudet

©Gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Après avoir fait le tour du Québec avec son deuxième one-man show, l’humoriste Dave Gaudet visitera l’Abitibi, un coin qu’il connaît bien, alors qu’il ne reste que quelques dates à l’horaire avant de passer à son troisième spectacle.

Celui qui s’est fait connaître grâce à Sous écoute de Mike Ward, où il assurait la première partie, décrit son humour de "crunchy". «C’est une série d’anecdotes sur ma vie, mais pas le genre d’affaires que tu entendrais à Radio-Canada, qualifie-t-il. Ça explique un peu pourquoi je ne suis pas du monde. C’est un spectacle qui allie la performance à l’humour. Je danse, je joue du piano, je suis un vrai showman, mais avec une portion XXX.»

Pour imager le tout, Dave Gaudet imagine un couple formé de Rachid Badouri et de Mike Ward: «ce serait moi, leur enfant».

Écrivain prolifique, Dave Gaudet écrit tout le temps, autant pour lui que pour les autres. Si bien que son troisième spectacle prendra la route dès janvier. «Il s’appellera Authentique. Je vais vraiment me dévoiler dans ce nouveau spectacle. Je vais parler des dettes que j’ai eues, du #metoo, de mes nombreux repas de Kraft Dinner parce que je voulais à tout prix faire carrière comme humoriste…»

En autoproduction

Comme pour son deuxième spectacle, Dave Gaudet porte tous les chapeaux et fonctionne en mode autoproduction. «De plus en plus d’humoristes décident d’autoproduire leur spectacle. Parce que remplir des grosses salles, ça coûte cher et que la moitié des billets finissent par être donnés. C’est ben plus fun de faire des petites salles. C’est aussi moins stressant. Je me souviens encore du montant de mon premier show, alors que j’étais signé avec les Productions Encore. Ça avait coûté 500 000 $ juste en préproduction. Je me suis dit: non», raconte-t-il.

Dave Gaudet préfère être patient, gravir les échelons une marche à la fois et apprendre de la vie. «Je regarde un gars comme P-A Méthot, qui finalement aboutit à l’âge de 40 ans. Je pense que les jeunes humoristes sont trop pressés. Il faut vivre un peu avant…», estime celui qui fait de l’humour depuis 18 ans.

Dave Gaudet sera de passage le 8 novembre au Trèfle Noir de Rouyn-Noranda à 20h, le 9 novembre à La Brute du Coin de La Sarre à 21h et le 10 novembre à La Petite Bouteille d’Amos à 20h. Billets: lepointdevente.com.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média