Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

03 Novembre 2018

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Voyage parfait pour les Huskies

Huskies Rouyn-Noranda Olympiques Gatineau

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les Huskies ont signé un gain de 4 à 3 sur les Olympiques de Gatineau.

Les Huskies ont complété leur voyage sur la route en remportant leur match face aux Olympiques de Gatineau par la marque de 4 à 3. La meute aura remporté ses trois matchs disputés sur la route cette semaine ramenant six points dans leurs bagages.

«J’ai aimé notre début de match. On avait du désir et de l’intensité. Notre désavantage numérique a fait un très bon travail en plus de nous donner un but», a indiqué l’entraîneur-chef des Huskies Mario Pouliot.

Le pilote a aussi aimé ce qu’il a vu dans la dernière période de ce voyage. «Même si on était à notre 3e match en quatre jours, malgré le voyagement, on a tiré 17 fois au filet», a-t-il mentionné.

Il a aussi souligné le travail de Samuel Harvey, notamment lors d’un cinq contre trois en deuxième période. «Il a vraiment fait des arrêts dans son filet.»

Marleau, deux fois

Les Huskies ont ouvert la marque en désavantage numérique. Tyler Hinam a effectué une passe soulevée vers Vincent Marleau (9e) qui a exploité sa vitesse pour se retrouver seul devant Tristan Bérubé pour ensuite le déjouer.

Les Olympiques ont créé l’égalité quelques instants plus tard quand la passe de Giordano Finoro (5e) a été dévié par Samuel Naud au fond du filet.

Puis, Vincent Marleau (10e), lors d’un avantage numérique, a saisi un retour de lancer pour redonner les devants aux Huskies.

L’avance se maintient

En début de deuxième période, le tir de la ligne bleue de Pierre-Olivier Bourgeois a été redirigé par Alex Beaucage (7e) pour accentuer l’avance des Rouynorandiens. Pour Bourgeois, il s’agissait d’un premier point en carrière dans la LHJMQ.

En fin de période, Charles-Antoine Roy (7e) s’est servi de sa vitesse pour s’amener devant Samuel Harvey et le surprendre entre les jambières.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média