Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

30 novembre 2018

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Votre téléphone cellulaire fonctionnera-t-il encore après le 30 avril

Fin de service cellulaire CDMA

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Archives

Le signal CDMA ne sera plus disponible en Abitibi-Témiscamingue après le 30 avril 2019.

Le téléphone cellulaire de certains usagers en Abitibi-Témiscamingue cessera de fonctionner après le 30 avril 2019.

Ceux qui sont attachés à leur vieux téléphone (souvent pliable ou flip-flop) ne pourront malheureusement plus l’utiliser. Le réseau EVDO – CDMA en anglais ou parfois faussement appelé 2G – sera remplacé par un réseau 4G LTE dans la région, comme ailleurs au Canada. Ce service a déjà été désactivé à certains endroits. 

«Bien que nous ne divulguions pas le nombre exact, les abonnés EVDO représentent un très petit pourcentage de la clientèle sans fil de Bell», a justifié Caroline Audet, des relations avec les médias chez Bell. Le réseau CDMA en Abitibi-Témiscamingue appartient à Bell. 

Chez Telus, on a répondu que les infrastructures CDMA appartenaient à Bell et que la compagnie n’en possédait pas. 

Une mort annoncée… souvent 

«Ce n’est pas la première fois qu’ils annoncent la fin de ce réseau. Ça avait été annoncé en 2016. Il y a certaines tours qui ont cessé d’émettre. Je n’ai pas de source qui confirme ce que je dis, mais la théorie que j’émets, c’est que quand les appareils brisent ou éprouvent une défectuosité, ils ne les remplacent pas. En fait, ils laissent le réseau mourir à petit feu. Il y a des tours qui n’allaient pas bien et qui ont cessé de fonctionner; le réseau n’est jamais revenu», a expliqué Dave Arseneau, technicien chez Plan B Télécom de Rouyn-Noranda. 

Récemment, RNC Média a cessé de diffuser le signal hertzien de Radio-Canada pour des raisons semblables. Avec le temps, certaines technologies deviennent dépassées et leur maintien n’est plus rentable devant les technologies concurrentes plus récentes. 

Selon M. Arseneau, les téléphones desservis par la technologie CDMA représentent moins de 1 % du marché. «C’est probablement la raison pour laquelle Bell abandonne ce réseau. Ça coute cher à entretenir (et ce ne sont pas des forfaits payants)», a ajouté le technicien. 

La technologie CDMA a été créée avant les années 2000. Son retrait était déjà commencé dans plusieurs régions depuis quelques années. Les cellulaires associés à cette technologie ont été vendus jusqu’en 2012. Les clients qui pourraient être affectés par ces changements sont invités à contacter leur fournisseur.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média