Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

04 Novembre 2018

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Plus de 250 fidèles assistent à la dernière messe de Fugèreville

L’église de Fugèreville est maintenant désacralisée

Église Fugèreville

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La majestueuse église de Fugèreville érigée à mains d’homme célébrera les 100 ans de sa construction en 2021.

L’église de Fugèreville était remplie pour la cérémonie de sa désacralisation le 4 novembre. Dans plusieurs cas, des membres de quatre générations d’une même famille y ont assisté le cœur gros.

La cérémonie, célébrée par Mgr Dorylas Moreau, était la 3e du genre dans tout l’Abitibi-Témiscamingue. L’église de Cléricy a été la première à être désacralisée dans le diocèse et celle Destor l’a également été il y a environ un mois.

«C’est un temps de passage, a expliqué Mgr Moreau. Nous avons relocalisé les paroissiens de Fugèreville à Laverlochère. Aujourd’hui l’église était pleine, mais une bonne partie provenait de l’extérieur, des anciens paroissiens, baptisés ici, mariés ici.»

Ce qu’a également constaté le président de la Fabrique de Fugèreville, Robert Pâquet, qui avait une boule dans la gorge après la cérémonie. «Il y avait des gens qui habitent maintenant à Gatineau qui sont venus pour cette dernière cérémonie. C’est toute une page de notre histoire qui se tourne aujourd’hui. Notre municipalité a eu 100 ans en 2012. Notre église aurait eu 100 ans en 2021. Elle a été construite par des gens d’ici, les paroissiens ont fait des corvées, à l’époque, il n’y avait pas de grues. Tout était fait à main d’homme, avec les moyens de ce temps-là.»

«Elle a été construite par des gens d’ici, les paroissiens ont fait des corvées. À l’époque, il n’y avait pas de grues. Tout était fait à main d’homme.» - Robert Pâquet

Dernière messe, autre vocation

À la fin de la dernière messe, Mgr Moreau a procédé à la désacralisation. Il a confié le cierge pascal et le crucifix de même que la pierre d’église à des dames qui les ont sortis à l’extérieur du bâtiment où une dernière bénédiction de l’évêque a scellé le sort de cette église. «À compter de maintenant, ce bâtiment n’est plus un lieu de culte, il trouvera une seconde vocation», a-t-il conclu.

Désacralisation église

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La croix d’autel et le cierge ont été sortis à l’extérieur pour être bénis une dernière fois au moment de la désacralisation.

Les actes notariés attestant de l’achat du bâtiment par la municipalité seront ratifiés le lundi 5 novembre. «Ça fait plusieurs années que nous voyions venir le moment où la fabrique ne serait plus en mesure de s’occuper de l’église, a indiqué le maire André Pâquet. C’était sûr que nous ne laisserions pas tomber ce trésor patrimonial. C’est le cœur de notre village. Sans l’église, notre village aurait l’air d’un fantôme.»

Mgr Dorylas Moreau

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Différents présents ont été offerts à Mgr Moreau, dont deux livres du Centenaire par le maire, André Pâquet.

D’autres usages seront éventuellement attribués à cet édifice dont le déménagement de la bibliothèque à court terme. Quoiqu’aucun plan ne soit vraiment sur la table à dessin de la municipalité, le travail du Conseil municipal pour préserver l’édifice était lui déjà enclenché. «Il y a trois ans, nous avons aménagé un système de chauffage pour la municipalité et la caserne de pompiers, nous y avions inclus l’église, ça allait de soi.»

Différents cadeaux ont été remis à Mgr Moreau pendant la cérémonie. Ils s’est agi de livres du centenaire de Fugèreville et à titre symbolique, un pain et des raisins.

Mgr Dorylas Moreau

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Mgr Moreau a énoncé les paroles de désacralisation directement sur le parvis de l’église.

Commentaires

4 novembre 2018

Mario Dupuis

Quelle tristesse... Tout un pan de l'histoire du Temiscamingue. Quelle sera la prochaine victime de ce "vidage" des eglises? Mea culpa de ma part; je ne participe plus si souvent aux ceremonies religieuses mis a part la messe de Noel ou encore Paques.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média