Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

05 Novembre 2018

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Deux durs revers des Forestiers face aux Grenadiers

Forestiers Amos - Grenadiers Châteauguay

©Les Forestiers d'Amos - Marc Désilets

Les Forestiers ont été défaits à deux reprises par les Grenadiers de Châteauguay en fin de semaine.

HOCKEY MIDGET AAA - Face à un adversaire à leur portée en les Grenadiers de Châteauguay, les Forestiers d’Amos ont connu des ratés en troisième période pour s’incliner aux comptes de 4-0 vendredi dernier et 10-5 le lendemain, au Complexe sportif Desjardins. 

En retard par deux buts après 40 minutes lors du premier duel, Amos a vu les Grenadiers mettre le match hors de portée avec deux filets en 43 secondes. 

«C’est certain qu’un but de notre part pour faire 2-1 aurait pu changer la dynamique de la rencontre. Je sentais que les joueurs jouaient nerveusement. Ils serraient un peu plus le bâton et échappaient des rondelles qui auraient pu être des chances de marquer», a commenté l’entraîneur-chef Guillaume Bisaillon. 

Le scénario s’est quelque peu répété le lendemain alors qu’un manque de concentration individuelle a permis aux visiteurs de repartir avec les trois points. 

Après avoir inscrit deux buts en fin de période médiane pour porter le compte à 7-4, Israel Mianscum a marqué dès la 17e seconde du troisième tiers pour réduire l’écart à deux buts et ramener l’espoir chez les Abitibiens. Cependant, la remontée s’est arrêtée là et les Châteauguois ont marqué trois filets coup sur coup pour obtenir un deuxième gain au cours de la fin de semaine. 

«Je ne veux pas blâmer quelqu’un en particulier, mais on a laissé passer des mauvais buts. Néanmoins, on est restés ensemble et on a tenté de remonter la pente», a déclaré Bisaillon au sujet de la rencontre de samedi. 

Mauvais timing 

Avec ces deux revers, les Forestiers sont maintenant sur une vilaine séquence de six défaites consécutives. Des insuccès qui arrivent à un bien mauvais pour eux puisque l’écart entre avec les équipes 10 à 13 s’agrandit.  

Au rythme où vont les choses, les Forestiers devront se battre avec les Albatros du Collège Notre-Dame pour ne pas rater les séries éliminatoires. Un scénario exceptionnel puisque la présentation des Jeux du Canada fait en sorte que le club au dernier rang du classement général sera exclu du portrait éliminatoire au lieu du format habituel où toutes les équipes s’affrontent au premier tour, sauf celle qui bénéficie d’un bye en remportant le Challenge CCM. 

«Je ne cacherai pas que les deux défaites contre les Grenadiers font très très mal. Concernant le classement, quand on regarde notre équipe et les Albatros, on a une avance de six points et ça prendrait un revirement pour que le scénario change. Il va falloir aller chercher des victoires et des points contre des équipes plus fortes que nous», a affirmé l’entraîneur des Forestiers. 

Lac St-Louis et Laval-Montréal 

Les Forestiers fouleront la glace cette semaine à l’entraînement et se dirigeront vers l’Ouest de l’île de Montréal pour y affronter les Lions du Lac St-Louis vendredi, avant de se déplacer vers l’arrondissement Montréal-Nord pour disputer un match contre le Rousseau-Royal de Laval-Montréal le lendemain. 

Cherchant à allumer une étincelle supplémentaire et alléger l’atmosphère, un mini-tournoi trois contre trois est dans les plans de l’équipe cette semaine. 

«Je sens que la fiche de l’équipe pèse un peu sur le moral des gars. Dans les pratiques, les joueurs sont travaillants et ont du plaisir entre eux. Par contre, quand vient le temps des matchs, la dynamique n’est pas la même. Je leur dis que ça ne sert à rien de se mettre de la pression et de juste jouer», a analysé Guillaume Bisaillon. 

Or, les deux prochaines rencontres seront toutes, sauf faciles. Les Lions ont un premier trio capable de mettre beaucoup de points au tableau tandis que Laval-Montréal est une équipe qui connait du succès malgré un passage plus difficile récemment. 

«Les Lions sont une des meilleures équipes du circuit, même si leur fiche ne le reflète pas. Dans le cas du Rousseau-Royal, c’est notre premier affrontement de cinq cette saison et c’est un rival de division. Notre objectif est de finir la fin de semaine avec un dossier de ,500», a établi l’instructeur des Forestiers.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média