Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

06 Novembre 2018

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Atteindre l’équilibre de la conciliation études-travail

Le comité de Persévérance scolaire du Témiscamingue dévoile ses outils

Alex-Ann Giroux

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

En travaillant sur les outils de sensibilisation, Alex-Ann Giroux a pris conscience de la complexité de cette conciliation.

Impliquer les jeunes dans la création d’outils de sensibilisation qui concernent les problématiques auxquelles ils font face, voilà une belle façon de mettre le doigt sur le bobo.

Alex-Ann Giroux a été aux premières loges de la démarche entreprise par le Comité de persévérance scolaire du Témiscamingue pour le constater. «C’est en travaillant sur ces outils de sensibilisation que je me suis rendu compte que je travaillais probablement trop pour concilier correctement le travail avec mes études, a-t-elle confié lors du lancement. Je travaillais souvent plus de 20 heures le soir et les fins de semaine, maintenant j’ai changé d’emploi et ne travaille que les fins de semaine.»

De fait, la Maison des jeunes du Témiscamingue (MJT) s’est impliquée à fond dans la création d’outils de sensibilisation, soit des capsules vidéo, des affiches qui s’ajouteront aux ateliers mis sur pied par d’autres partenaires du comité local. «Une trentaine de jeunes ont participé à la consultation, a indiqué Édith Laperrière, agente de développement à la MJT. Ils se sont aussi impliqués dans la scénarisation et certains ont fourni des témoignages, en portant des masques de différents animaux qui leur permettaient de s’ouvrir sur leurs préoccupations de façon anonyme.»

Avant de craquer

Le thème de la campagne de sensibilisation «Avant de perdre la tête - Entre mes études et mon travail, je m’exprime», ne laisse planer aucun doute sur les enjeux circonscrits par le Comité de persévérance scolaire.

Affiche persévérance scolaire

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les affiches très évocatrices sont également d’une grande beauté.

«Il ne faut jamais hésiter à en parler avec son employeur, avec son professeur avant d’être rendu à bout.» -  Stéphanie Hein

«Le travail durant les études développe plusieurs compétences, telles le sens des responsabilités, de l’organisation, de l’estime de soi, a indiqué Stéphanie Hein, coordonnatrice du comité local. Mais dans la mesure où ceux qui ont à concilier les deux respectent un bel équilibre entre leurs études, leur travail, leurs loisirs. Il ne faut jamais hésiter à en parler avec son employeur, avec son professeur avant d’être rendu à bout.»

En plus des jeunes fréquentant la MJT qui ont travaillé à l’élaboration des outils, des ateliers seront prochainement présentés dans les écoles. Il s’agit d’une roue où les élèves seront invités à répondre à différentes questions sur cette conciliation. La personne qui animera ces ateliers en profitera pour donner des trucs et astuces pour atteindre l’équilibre recherché entre les études, le travail et la vie personnelle. Ces outils de sensibilisation seront certainement les bienvenus, car 43 % des élèves du Secondaire cumulent déjà études et travail.

Affiche Persévérance scolaire

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les affiches très évocatrices sont également d’une grande beauté.

Le Comité de persévérance scolaire du Témiscamingue est formé de représentants de la MJT, du Carrefour jeunesse emploi, de la Commission scolaire et reçoit du financement du gouvernement du Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média