Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 Novembre 2018

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Vers une voie plus accessible entre Val-d’Or et le Témiscamingue

Daniel Sigouin - Eacom

©Photo L'Éclat/Le Citoyen - Dominic Chamberland

Michel Sigouin, directeur général des opérations au Québec pour la forestière Eacom.

Ceux qui rêvent d'une "short cut'' entre la Vallée-de-l'Or et le Témiscamingue seront contents. Mine de rien, un projet est présentement en cours pour améliorer le chemin forestier entre Val-d’Or et Winneway afin de le rendre plus accessible non seulement à l’industrie mais aussi à l’ensemble de la population.

C’est entre autres choses ce qu’a indiqué Michel Sigouin, directeur général des opérations de la compagnie forestière Eacom au Québec, lors d’un dîner-conférence organisé par la Chambre de commerce de Val-d’Or, mercredi au Forestel.

Le projet consiste notamment à élargir et à rénover le chemin reliant Rapide-Sept et le secteur de Winneway/Laforce, où se trouve la communauté algonquine de Long Point First Nation. «Ce chemin n’est pas nécessairement sécuritaire en ce moment, mais une fois amélioré, ce sera un beau raccourci de 120 km entre Val-d’Or et le Témiscamingue, a souligné M. Sigouin.

«Cela fera une porte d’entrée au Témiscamingue pour les entreprises et les gens de Val-d’Or et vice-versa. C’est donc possible que ça amène des gens du Témiscamingue à magasiner à Val-d’Or», a-t-il ajouté.

Sur du concassé

Michel Sigouin a signalé que ce projet évalué à 2 millions $ se réalisera via un partenariat entre la communauté de Winneway (initiateur du projet), le gouvernement (principal bailleur de fonds) et Eacom, lequel voit à l’exécution des travaux. Une fois ces travaux complétés, les véhicules rouleront sur du concassé au lieu du gravier entre Val-d’Or et Winneway.

«Ce sera plus sécuritaire pour les voitures et ça pourra servir à l’ensemble de la population, pas seulement à l’industrie ou à Eacom, a mentionné Michel Sigouin. Nous allons aussi y mettre de l’affichage pour que les gens n’aient plus besoin d’un GPS pour savoir par où passer ou pour connaître la distance qui reste à parcourir. Nous avons commencé les travaux cet automne et je m’attends à ce qu’ils soient complétés à l’été 2020», a-t-il fait part.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média