Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

09 Novembre 2018

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Fêter les Citadelles en jouant au hockey

L’organisation rouynorandienne souffle ses 55 bougies

Citadelles 50e

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les retrouvailles des Citadelles permettent aux joueurs de toutes les éditions depuis 1964 de se retrouver pour jouer quelques parties de hockey.

Du 9 au 11 novembre, les arénas de Rouyn vibreront au rythme des Citadelles alors que l’organisation accueillera ses anciens pour les retrouvailles de ses 55 ans. Au menu: beaucoup de hockey.

Près de 250 des 700 anciens ont répondu à l’appel. «Nous allons avoir 14 équipes et une trentaine de matchs. On a certains joueurs comme Gerry Fassett et Salvatore Spampinato qui ont presque 70 ans qui vont jouer», a souligné le président des Citadelles Laurent «Pit» Laflamme.

Certaines figures plus connues ne seront pas au rendez-vous cette année. «Il va nous manquer certains joueurs comme Éric Desjardins ou Réjean Houle, mais c’est correct. On fait ça pour l’ensemble. On a des gars qui arrivent de Denver, de la Floride. C’est une occasion pour eux de se revoir. Il y en a qui sont venus à toutes les retrouvailles», a fait valoir le président de l’organisation rouynorandienne.

La famille Parke

Les Citadelles vont honorer, lors de l’ouverture officielle, la famille Parke. «André, Garry et Danny ont été dévoué pour les jeunes qui sont passés au travers de notre organisation depuis 1989», a exposé Laurent «Pit» Laflamme.

En fait, les trois hommes ont passé 19 des 55 ans derrière le banc des Citadelles. Ensemble, ils ont cumulé 569 parties remportant 341 victoires.

Une organisation réputée

Le succès des Citadelles dépasse aussi la patinoire. Pour Laurent «Pit» Laflamme, la raison est bien simple. «Nos jeunes et notre organisation sont choyés d’avoir un personnel hockey et d’encadrement aussi dévoués», a-t-il expliqué.

«Les valeurs des Citadelles sont les mêmes depuis 1964. Les jeunes sont fiers de jouer pour nous. Ils sont encadrés» - Laurent "Pit" Laflamme

Le président de l’organisation ne croit pas que les jeunes d’aujourd’hui manquent de discipline. «Je n’aime pas quand on dit ça. Pour moi, ça dépend des entraîneurs. Nous, sur la route, les restaurants, quand on les appelle, même s’ils sont pleins, ils nous font de la place. Ça en dit beaucoup sur notre organisation», a-t-il lancé.

L’évolution du hockey

Le hockey a beaucoup changé depuis les débuts des Citadelles et Laurent «Pit» Laflamme en est le témoin privilégié. «Le vidéo est maintenant très important. Quand les entraîneurs corrigent un joueur, il lui montre ce qu’il a fait, c’est assez fou. On se demande si les tableaux sur le bord des rampes servent encore», a-t-il lancé en riant.

À l’ère où les technologies sont importantes, il est heureux de pouvoir compter sur un entraîneur comme Garry Parke. «On est chanceux d’avoir une personne comme lui derrière le banc. Il a fait du junior et il a appris aux côtés d’André Tourigny. C’est pour ça que Gilles Bouchard et Mario Pouliot ont travaillé avec lui. C’est un professionnel», a-t-il soutenu.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média