Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Rouyn-Noranda vu par ...

Retour

12 décembre 2018

Marie-Eve Bouchard - redactionrouyn@lexismedia.ca

Rouyn-Noranda vu par… Annie Boudreau

Annie_Boudreau

©Gracieuseté

Annie Boudreau a étudié en musique avant de suivre les traces de son père comme photographe.

On connaît Annie Boudreau comme photographe officielle de plusieurs événements, sans compter que plusieurs de ses photos et celles de son père ornent les murs du Théâtre du Cuivre. Mais Annie est également une musicienne accomplie, occupant le poste de clarinettiste au sein de l'Orchestre symphonique régional.

Un souvenir qui vous rappelle votre enfance et qui est rattaché à Rouyn-Noranda?

Quand j'étais enfant, on marchait sur les conduits en bois qui contenaient les résidus miniers. On jouait aussi sur la «slime» et on faisait comme si c'était du sable mouvant. J'ai encore l'odeur très présente en tête. Ce n'était probablement pas très bon pour nous, mais on y a eu beaucoup de plaisir. C'était ça, la jeunesse à Noranda dans les années 1970!

Quelque chose ou un moment que vous aimeriez revivre à Rouyn-Noranda?

Publicité

Défiler pour continuer

La piscine extérieure. Elle était située près du viaduc. Comme j'étais dans le coin de la Chadbourne et de la Churchill, j'aimais beaucoup y aller. Ce serait bien s'il y en avait encore une à Rouyn-Noranda.

Un personnage marquant de Rouyn-Noranda?

Ma mère, Suzanne Dugré, pour pleins de raisons. Parce qu'elle a obtenu son doctorat en psychoéducation à l'âge de 60 ans. Parce qu'elle s'est beaucoup impliquée, notamment dans les Jeux du Québec dans les années 1970. Parce qu'elle a participé à la création des Éditions du Quartz. Je l'admire aussi pour sa résilience, alors qu'elle est atteinte de la sclérose latérale amyotrophique. Elle ne parle plus, ne mange presque plus, mais elle continue de corriger des textes et des manuscrits.

Un endroit favori à Rouyn-Noranda?

Nous sommes très chanceux d'avoir deux lacs au centre-ville. Ce sont deux beaux sites, tout près, où l'on peut aller marcher. J'y ai aussi fait de très belles photos. Le sentier Kiwanis au lac Noranda, depuis qu'il a été aménagé, est très agréable à marcher, skier ou pour faire de la raquette ou de la bicyclette.

Qu’est-ce qui fait la réputation de Rouyn-Noranda au niveau du tourisme?

Je crois que c'est à deux niveaux. En étant impliquée dans des festivals comme le Festival des Guitares du Monde ou le FME, j'entends beaucoup parler du côté culturel. Une fois que les gens sont rendus ici, ils veulent revenir pour le dynamisme des gens, l'accueil qu'ils reçoivent et la chaleur que l'on donne.

Votre resto favori à Rouyn-Noranda?

Je ne vais pas très souvent au restaurant, mais quand c'est le cas, je préfère encourager un restaurant local comme Horizon Thaï.

L’artiste que vous appréciez le plus à Rouyn-Noranda?

Ariane Ouellet. Je trouve que c'est une artiste très polyvalente qui fait autant de la peinture que de la photo, des bijoux et même de l'édition avec les Éditions du Quartz. J'aurais aussi pu nommer toutes les filles qui ont participé à la murale en hommage à Richard Desjardins et aussi Karine Berthiaume, que j'aime également beaucoup!

Quel est le secret le mieux gardé à Rouyn-Noranda?

Le 2 par 4, pour ses soirées Quiz Night.

Quel est le principal défi que Rouyn-Noranda doit relever?

Je suis très fière de ma ville, mais je crois qu'on pourrait davantage pousser le côté événements et environnement. Je pense qu'il pourrait y avoir plus de poubelles et de récupération en ville. Le compost est aussi très important. Les moyens de transport actif comme le vélo et les trottoirs devraient également être plus considérés.

Quel avenir entrevoyez-vous pour Rouyn-Noranda?

Rouyn-Noranda doit continuer sur son élan culturel, puis surtout accueillir plus d'immigrants. Je suis quelqu'un qui vit beaucoup dans le présent, mais je crois qu'il faut continuer de travailler tous ensemble vers le même but.

Commentaires

13 décembre 2018

Marielle St-Amant

Annie Boudreau je suis très touchée par l'hommage que vous rendez à votre mère. Femme courageuse elle est. Elle continue de vivre sa vie et de partager ses talents du mieux qu'elle peut et je l'admire pour ça. Je suis partie de Rouyn-Noranda depuis 15 ans mais j'y suis toujours très attachée. J'aime cette ville.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média