Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

13 décembre 2018

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Le virtuel à la rescousse de l’achat local

Des commerçants témiscamiens adhèrent à Freebees

Mario Sabourin

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Une cinquantaine de commerçants et d’entrepreneurs ont célébré, à Ville-Marie le 13 décembre, le lancement du programme «Local» mis sur pied par la Chambre de commerce Témis-Accord et celle de Témisjaming-Kipawa en collaboration avec la plate-forme Freebees.

«Ce programme donne des points sur les achats qui peuvent être utilisés lors d’un prochain achat, a précisé Mario Sabourin, président de Témis-Accord. Une fois qu’ils ont adhéré, les consommateurs peuvent également recevoir des informations de leurs marchands favoris directement sur leur cellulaire grâce à l’application.»

Les personnes présentes affichaient un sourire on ne peut plus enthousiaste. Marco Clément, directeur chez Clément Chrysler, avait toutes les raisons de sourire: il a été parmi les premiers commerçants à adhérer à ce programme.

«Au Témiscamingue, nous avons besoin de l’achat local, nous avons besoin des gens et les gens ont besoin que nous maintenions les services, a-t-il noté. Nous avons besoin les uns des autres pour garder la vitalité de notre milieu. Les dollars accumulés sont dépensés dans les commerces où ils ont été acquis. L’argent reste dans le comté.»

M. Clément fait partie des 15 principaux commerçants qui ont adhéré au programme et qui en sont devenus les ambassadeurs.

Doubler le nombre de commerçants

Selon Mario Sabourin, depuis le lancement de «Local», en février, ça ne se bousculait pas au portillon pour adhérer.

«Nous avons fait une relance, en ciblant les plus gros commerces et en les approchant de façon plus personnalisée, et là, ça a fonctionné, a-t-il relaté. Ils sont devenus les ambassadeurs du programme. Nous sommes convaincus que les autres y trouveront aussi leur intérêt quand ils verront que ça stimule vraiment l’achat local».

Programme Local

©Capture écran Facebook Chambre de commerce Témiscaming-Kipawa

«Avec la géolocalisation et tout ce qu’ils proposent, les gens, les touristes ne pourront pas nous manquer quand ils passent pas loin de notre commerce.» - Claude Cardinal

Chantal Parent, directrice générale de la Caisse Desjardins du Témiscamingue, et Daniel Barrette, préfet suppléant, ont rappelé que leurs organisations respectives avaient immédiatement eu envie de soutenir financièrement cette initiative, à hauteur de 5000 $ pour Desjardins et 10 000 $ pour la MRC de Témiscamingue.

«Cela coïncide avec notre mission d’aider à maintenir des commerces forts dans une communauté solide, a indiqué Mme Parent. Rassembler le pouvoir d’achat de tous les Témiscamiens ne peut que faire grandir notre économie locale.»

Redynamiser les milieux

Depuis plusieurs années, les élus témiscamiens sont témoins de fermetures de commerces dans leurs localités. Chaque façon de stimuler l’achat local est la bienvenue. «Ce programme stimulera l’achat et redynamisera nos milieux», a anticipé Daniel Barrette.

Claude Cardinal, copropriétaire de L’Gros Trappeur à Nédélec, était déjà très active sur les médias sociaux pour faire la promotion de son entreprise, où la réaction envers les produits de fourrures qu’elle offre est déjà plutôt positive. Elle a trouvé un intérêt supplémentaire envers le programme «Local». «Avec la géolocalisation et tout ce que ça propose, les gens et les touristes ne pourront pas nous manquer quand ils passent pas loin de notre commerce», a-t-elle envisagé.

Pour en savoir plus: www.freebeespoints.com/fr. La carte de membre est disponible auprès des principaux commerçants au centre et au sud du Témiscamingue.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média