Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

13 décembre 2018

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Oxyder: Guillaume Langevin capturé à Rapide-Sept

Guillaume Langevin

©Photo L'Éclat/Le Citoyen - Dominic Chamberland

Guillaume Langevin à sa sortie du palais de justice de Val-d'Or, jeudi après-midi.

La Sûreté du Québec a procédé à l’arrestation de Guillaume Langevin ce matin (jeudi), dans le secteur de Rapide-Sept, en lien avec l’opération Oxyder visant à démanteler un réseau qui contrôlerait le trafic de stupéfiants en Abitibi-Témiscamingue et dans le nord-est de l’Ontario.

«Il s’est fait arrêter vers 5h ou 6h du matin alors qu’il se trouvait dans un camp de chasse», a indiqué la sergente Marie-Josée Ouellet, porte-parole de la SQ.

L’individu de 30 ans de Malartic était recherché depuis deux semaines pour gangstérisme et trafic de drogue, ce qui est toujours le cas de Denis Savard, 46 ans, de Lantier dans les Laurentides, le seul des neuf suspects d’Oxyder reliés à l’Abitibi qui n’a pas encore été capturé.

Guillaume Langevin a comparu au palais de justice de Val-d’Or jeudi après-midi pour faire face, comme les autres suspects dans cette affaire, à des accusations de complot pour trafic de drogue, d’avoir été associé à une organisation criminelle et de trafic de stupéfiants entre février et décembre 2017.

Langevin est aussi accusé de possession de deux armes prohibées (des poings américains) et de possession de munitions de calibre .12 et de .22 alors que cela lui était interdit par une ordonnance.

Détenu

La procureure de la Couronne, Me Andrée-Anne Gagnon, s’étant opposée à sa remise en liberté, Guillaume Langevin demeure détenu au moins jusqu’à sa prochaine comparution, prévue le 17 décembre pour son enquête pro forma.

À la demande de Me Gagnon, la juge de paix magistrat Marie-France Beaulieu a ordonné à l’accusé de ne pas communiquer directement ou indirectement avec les huit autres suspects concernés par ce dossier, soit Gyslain Guay, Martin Boucher, Guillaume Fillion-Beaumont, Miguel Laliberté, Yannyck Simard, Éric Robidoux, Naiian Brière-Gauthier et Denis Savard.

«Si vous contrevenez à cette condition, il y aura des conséquences judiciaires», l’a prévenu la juge Beaulieu.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média