Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

14 décembre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

IRM: Amos se réjouit de l’amélioration des soins

Appareil IRM Mobile Amos

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

L'appareil mobile d'IRM, lorsqu'il est installé à l'hôpital d'Amos.

SANTÉ. Autant la Ville d’Amos que la Fondation hospitalière d’Amos se réjouissent de l’annonce de Québec de fixer l’appareil d’imagerie à résonance magnétique (IRM) à l’hôpital d’Amos. Il s’agit selon eux d’un gain pour la région.

La Ville rappelle qu’elle a toujours appuyé le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue dans ses démarches auprès du ministre de la Santé pour l’installation en permanence d’un appareil d’IRM à Amos.

Cette position s’appuie sur les aspects cliniques qui démontraient de nombreux avantages à fixer l’appareil à Amos. En plus de permettre d’augmenter le nombre et la qualité des interventions pour les spécialisations en traumatologie, en orthopédie et en chirurgie qui sont concentrées à Amos, il réduira les délais d’attente et permettre d’effectuer des analyses supplémentaires qui ne peuvent l’être en région actuellement.

«Je félicite la ministre McCann et la députée Mme Blais d’avoir respecté l’étude clinique de nos professionnels et le jugement de notre conseil d’administration pour le bien de tous nos citoyens. La Ville d'Amos confirme qu’elle respectera l'entente avec la Fondation hospitalière d’Amos à l’effet de donner 280 000 $ sur 10 ans pour l’établissement d’un appareil d’IRM fixe à Amos», affirme le maire Sébastien D’Astous, dans un communiqué.

Une priorité absolue

La Fondation hospitalière a aussi réagi par voie de communiqué, au lendemain de l’annonce, pour manifester sa satisfaction, elle qui avait multiplié les pressions pour que le ministre Gaétan Barrette revienne sur sa volte-face dans ce dossier. L’ancien ministre avait renversé le consensus régional et des experts pour maintenir l’appareil mobile d’IRM dans la région.

«Notre Fondation a toujours fait de l’implantation de cet équipement une priorité absolue et est très enthousiaste d’apprendre qu’elle sera appelée à contribuer financièrement dans sa mise en place. Nous avons très hâte que cet équipement puisse être utilisé», écrivent le président Yves Roy et le président d’honneur, Dr Robert Adam.

Plus de 435 000 $

Dans son rapport annuel 2016-2017, rendu public en février dernier, la Fondation précisait qu’elle avait amassé plus de 435 000 $ en dons dédiés et promesses de dons pour doter l’hôpital d’Amos d’un appareil d’IRM fixe.

Lors d’un point de presse en octobre 2017, le député de l’époque, François Gendron, parlait d’un projet d’environ 6 M $.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média