Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

19 décembre 2018

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

L’UQAT reçoit 1,8 M $ du gouvernement provincial

La CAQ renverse une décision des libéraux

AB-FinancementUQAT

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Archives/Patrick Rodrigue

L’UQAT a reçu 1,8 M $ pour financer sa dimension Développement régional pour l’année 2018-2019. Avant le retrait de cette spécificité par le gouvernement libéral, l’UQAT recevait une somme de 3,6 M $ à cet effet.

Le gouvernement de François Legault a annoncé, le mardi 18 décembre, l’injection de 7,5 M$ pour les établissements en région du réseau de l’Université du Québec. L’UQAT en recevra 1,8 M $.

Le gouvernement caquiste a fait l’annonce de ce financement supplémentaire en insistant sur le fait que les universités en région jouent un rôle important en matière de développement socioéconomique dans leur milieu.

«Nous avons entendu leurs préoccupations et nous avons agi rapidement. Cette nouvelle enveloppe, mise à leur disposition pour le reste de l’année 2018-2019, leur permettra d’atteindre leurs objectifs quant au développement régional, et ce, à leur convenance, avec toute la latitude requise», a fait savoir le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge.

Accueil positif, mais…

Le recteur de l’UQAT, Denis Martel, a accueilli positivement cette décision, bien que cela ne représente que la moitié des sommes qui étaient attribuées au volet Développement régional.

«Le gouvernement nous redonne une partie des sommes qui avaient été abolies par le gouvernement précédent puisque l’année 2018-2019 est déjà bien avancée, a-t-il souligné. Cette somme était spécifiquement réservée aux universités régionales du réseau de l’Université du Québec. Elle avait été intégrée à l’ensemble du financement des universités et nous avions perdu cette dimension spécifique.»

M. Martel a également souhaité que cette décision ait des répercussions pour les années à venir. «Le ministre a compris notre demande, mais il est important que cette spécificité des universités en région demeure par la suite et que cela se reflète dans le financement de nos institutions», a-t-il conclu.

Acteur du développement régional

Le gouvernement libéral avait pris la décision de retirer une part du financement des universités en région lors de sa dernière révision de la politique du financement des universités.

«La disparition de la dimension Développement régional, décidée par le précédent gouvernement, affecte la capacité de certains établissements du réseau de l’Université du Québec à exercer pleinement leur rôle de développement régional», a signalé le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

La ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Ève Proulx, a également rappelé le rôle primordial des universités dans leur communauté.

«Elles sont aussi des carrefours de rencontre entre l’enseignement, la recherche, le monde des affaires, la culture et le sport, qui profitent grandement aux citoyens et citoyennes. C’est pourquoi nous devons nous assurer qu’elles soient soutenues convenablement, et ce, partout au Québec», a-t-elle fait valoir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média