Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

04 décembre 2018

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Vincent Marleau, le diamant brut à polir des Huskies

Vincent Marleau

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

L’attaquant de 19 ans Vincent Marleau est en train de s’établir comme un joueur dominant avec les Huskies depuis le début de la saison.

À 19 ans, Vincent Marleau est en train d’éclore au sein des Huskies. L’attaquant impressionne en ce début de saison, ayant réussi à maintenir une moyenne de presqu'un point par match tout en ayant inscrit 14 buts.

L’entraîneur des Huskies, Mario Pouliot, n’est pas la personne la plus surprise des performances de son joueur de centre. «L’an dernier, quand je suis venu à Rouyn-Noranda avec le Titan, Marleau jouait sur la 4 et je trouvais qu’il patinait vraiment bien. J’en avais parlé à Raphaël [Pouliot, l’ancien dépisteur-chef des Huskies]. Je trouvais qu’il avait un beau potentiel», a-t-il confié.

Pour lui, Vincent Marleau n’a pas encore donné son plein potentiel.

«Il reste un joueur qu’on peut dire raw. C’est un joueur avec un excellent potentiel, mais il n’a pas le même nombre de matchs derrière la cravate que d’autres joueurs de 19 ans. C’est seulement sa deuxième saison. Avec le nombre de présences sur la glace et le nombre de situations qu’il vit, il est en train d’éclore»

«En un an, il a acquis de l’expérience. Son rôle a aussi changé. Il évolue sur notre avantage numérique et notre désavantage numérique. Il prend de grosses mises en jeu. Il a aussi gagné de la confiance», a-t-il ajouté pour expliquer ses succès cette saison.

En confiance

Pour sa part, le principal intéressé croit que ses succès proviennent de ses performances en fin de saison l’an dernier ainsi qu’en séries. Rappelons qu’il avait inscrit quatre de ses six buts dans ses six derniers matchs. «Ça m’a permis de gagner en confiance. J’ai passé l’été dans cet état d’esprit et ça m’a aidé à arriver plus prêt cette année. Je savais que j’étais en mesure de faire les gros jeux», a-t-il indiqué.

Vincent Marleau sait qu’il a encore des choses à développer pour devenir un meilleur joueur. «Je n’ai pas le même parcours que les autres. Je me suis développé un peu plus sur le tard. J’ai pris quelques pouces dans le midget, ce qui m’a aidé. J’ai ensuite pris de la force physique, ce qui m’a permis d’améliorer encore plus ma vitesse. Mon année collégiale m’a beaucoup aidé à gagner en confiance parce que j’ai connu du succès», a-t-il expliqué.

Avant cette saison, son plus haut total de buts en carrière depuis le bantam était de 11 filets. Cette saison, il en compte déjà 14. «La principale différence est la confiance que j’ai. L’an dernier, j’avais des occasions de tirer et je ne les prenais pas. Cette année, j’utilise plus ma vitesse et je lance plus», a-t-il exposé.

Commentaires

5 dcembre 2018

Michel Beaucage

Bravo Vincent, je suis content de t'avoir dans notre équipe.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média