Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

07 décembre 2018

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

L’Assemblée nationale vole au secours de l’aéroport

Émilise Lessard-Therrien, députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, a obtenu l’appui unanime de l’Assemblée nationale du Québec pour le maintien du service de surveillance de nuit à l’aéroport régional de Rouyn-Noranda.

Rappelons que NAV Canada, société privée qui possède et exploite le système de navigation aérienne civile du Canada, souhaite retirer le service de 22h à 6h à sa station d’information de vol (FSS). Ce service, assuré par une personne humaine, serait remplacé par un système automatisé, qui ne serait pas fiable à 100%, selon les acteurs de l’industrie.

Tour de force

La plus jeune députée de l’Assemblée nationale, membre de la troisième opposition et de Québec solidaire, a réussi un véritable tour de force et faisant adopter à l’unanimité sa première motion qui se lit ainsi : «Que l’Assemblée nationale reconnaisse que l’aéroport de Rouyn-Noranda est le troisième en importance au Québec; Qu’elle s’inquiète du remplacement envisagé par Nav Canada du service d’information de vol FSS, actuellement administré par un humain, par un système automatisé la nuit, alors que ses services sont reconnus par ses utilisateurs comme étant efficaces, fiables, sécuritaires et nécessaires pour le développement économique des régions et les évacuations médicales d’urgence; Que l’Assemblée nationale demande à Nav Canada de préserver les services offerts envers les transporteurs aériens afin de tenir compte des besoins et des particularités des régions éloignées.»

Émilise Lessard-Therrien Québec solidaire Rouyn-Noranda Témiscamingue

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Archives

Émilise Lessard-Therrien a convaincu ses collègues d’appuyer le maintien du service de nuit à l’aéroport de Rouyn-Noranda.

«Cet appui de l’Assemblée nationale est significatif; le ministre des Transports du Canada doit maintenant saisir l’ampleur des impacts possibles de la fermeture de la FSS à Rouyn-Noranda et devra inévitablement intervenir auprès de NAV Canada pour le maintien d’un service vital pour le développement économique, la sécurité des usagers et les nombreuses évacuations médicales d’urgence », a déclaré la mairesse, Diane Dallaire.

D’autres appuis

Rouyn-Noranda a reçu l’appui du ministre des Transports québécois dans sa démarche pour conserver le service FSS. Ainsi, François Bonnardel a exprimé ses préoccupations et réclamé l’intervention de son homologue fédéral, le ministre Marc Garneau, que le service FSS de nuit soit maintenu. Il a rappelé les conséquences majeures que ce retrait pourrait avoir sur les opérations du Service aérien gouvernemental.

L’Association québécoise du transport aérien (AQTA) a aussi écrit au ministre Garneau pour plaider en faveur du maintien du service. L’AQTA a insisté sur le fait que la faiblesse des économies appréhendées ne faisait pas le poids devant les lourdes conséquences d’ordre sécuritaire, réglementaire, écologique et économique. Il est à noter que le président directeur général de l’AQTA, Jean-Marc Dufour, siège aussi sur le conseil d’administration de NAV Canada, ce qui devrait favoriser Rouyn-Noranda dans ce dossier.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média