Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 Février 2018

Marie-Eve Bouchard - mebouchard@lexismedia.ca

L'Espace Lab ouvert à la communauté

L'Espace Lab, le nouvel espace communautaire en création numérique de l’UQAT, se veut à la fois un lieu physique, mais surtout un état d'esprit qui favorise l'apprentissage et le développement en nouveaux médias.

L'idée de créer l'Espace Lab a germé dans l'esprit du professeur Jean-Ambroise Vesac après qu’il eût entendu, par hasard, une conversation dans le couloir entre deux étudiants. «Ils discutaient du Fab Lab du Massachussetts Institute of Technology (MIT), qui voit la technologie comme un phénomène social», raconte le professeur en design expérientiel et événementiel.
Le principe du Fab Lab est de permettre «le partage libre d'espaces, de machines, de compétences et de savoirs», peut-on lire sur leur site internet. Ce qui rejoint un peu les objectifs fixés par la création de l'Espace Lab. «Il s'agit d'une pratique collaborative. C'est un espace de recherche et de développement ouvert à l'ensemble de la communauté par le biais, notamment, de partenariats», a défini M. Vesac.
Expérimenter
Concrètement, l'Espace Lab met à la disposition de la communauté ses installations, ses outils souvent à la fine pointe de la technologie, ainsi que les connaissances et les désirs d'aller plus loin des enseignants et des étudiants.
Par exemple, les artistes qui souhaitent intégrer une partie de nouveaux médias à leurs projets, comme la réalité augmentée, peuvent s'adresser à l'Espace Lab. «Nous serons là pour les appuyer dans leurs demandes de subventions, tout comme dans les suggestions afin de s'intégrer à ce qu'ils souhaitent réaliser», a expliqué Jean-Ambroise Vesac.
L'invitation est aussi lancée aux entreprises qui souhaiteraient expérimenter ces nouvelles technologies, mais qui ne possèdent pas nécessairement les infrastructures.
Déjà, des artistes comme Sonia Cotten et plusieurs festivals de la région ont bénéficié de l'expertise de l'Espace Lab.
Dans le cadre des Journées de la culture, un hackathon qui  a été renommé UQATHON a été organisé. C’était un marathon de trois jours où les étudiants devaient préparer un projet pour construire un prototype d'application mobile, de site web, de jeu vidéo, de concept ou de produit numérique qui répond aux objectifs d'une organisation, le tout en partenariat avec l'Espace Lab.
Devenir un pôle d'innovation
Pour l'instant, l'Espace Lab répond à ses premières demandes tout en soumettant celles-ci à un comité formé d'étudiants, de professeurs et de représentants de la communauté. Un formulaire plus étoffé devrait voir le jour ultérieurement. Un système de membership afin d'avoir accès aux installations se mettra aussi en place tranquillement.
«Je crois qu'il y a une certaine prise de conscience, dans la région, du potentiel technologique. En ce sens, l'Espace Lab peut devenir l'incubateur de ce développement», souhaite le professeur Vesac. Il ne cache d'ailleurs pas son intérêt à faire de l'Espace Lab – et parallèlement de l'UQAT – l'un des pôles d'innovation supportés par le gouvernement du Québec, alors qu'un appel de projet est en cours jusqu'au 30 avril.
«On sent une effervescence tant du côté du Conseil de la culture en Abitibi-Témiscamingue que du Petit Théâtre, avec le réseau Scénic, de vouloir développer notre expertise dans le domaine du multimédia et des nouvelles technologies. L'UQAT est prête, en tout cas, d'autant plus si des sommes se confirment», estime Jean-Ambroise Vesac.
S'inscrivant parfaitement dans le contexte de mise en œuvre du Plan culturel numérique du Québec, l'Espace Lab est un projet d'une valeur de 137 000 $ et bénéficie du soutien de la Fondation de l'UQAT, du ministère de la Culture et des Communications du Québec de même que la Ville de Rouyn-Noranda.
 

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par