Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

01 mars 2018

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Fin de diffusion pour CKRN

La première station de télévision de la région s’éteint

©Photo gracieuseté – Bibliothèque et Archives nationales du Québec/Fonds Comité du 50e anniversaire de Rouyn-Noranda

RNC Média a pris la décision de cesser la diffusion de l’antenne de CKRN en Abitibi-Témiscamingue à partir du 25 mars à minuit. Du même coup, cela signe la fin de tout un pan de l’histoire de la région.

En collaboration avec Patrick Rodrigue

«Dans la conjoncture actuelle, nous préférons concentrer nos efforts avec deux partenaires, soit TVA et V, alors que nous investissons dans la diffusion HD. Nous serons ainsi plus agiles pour répondre à tous les besoins du marché, autant du point de vue des téléspectateurs que de celui des annonceurs. En ce sens, nous confirmons que les nouvelles locales et régionales ne seront aucunement coupées de quelque façon que ce soit. Le service de l’information offert à la population reste intact et tous les employés à l’information restent en poste» a déclaré le PDG de RNC Média, Mario Cecchini, par voie de communiqué, le 1er mars.

Réorganisation

RNC Média cessera donc de diffuser le bulletin de nouvelles régionales à CKRN, mais celui-ci demeurera diffusé à TVA. Les travailleurs de l’information de RNC Média seront réaffectés à des tâches sur les autres antennes de la station. Quant à la radio régionale de Radio-Canada, Ici Abitibi-Témiscamingue, celle-ci n’est pas affectée par cette décision.

©Photo La Frontière/Le Citoyen – Archives

Le bulletin régional continuera d'être diffusé sur TVA.

«Absolument toutes les heures d’information locales diffusées sur l’antenne de la SRC seront reprises sur TVA (CFEM) et V (CFVS). Il n’y a, par conséquent, aucune perte de nouvelles locales, et le contenu offert par TVA et V localement sera augmenté d’autant», a expliqué Francis Beauvais, directeur général de RNC Média Abitibi-Témiscamingue.

Le contenu national de Radio-Canada sera par ailleurs toujours accessible par câble, par satellite ou par Internet.

La fin d’un pan de l’histoire régionale

Propriété de Radio-Nord Inc. (devenue RNC Média), CKRN-TV était entrée en ondes le 25 décembre 1957, diffusant les premières émissions de télé produites en Abitibi-Témiscamingue.

À la fois affiliée au réseau français de Radio-Canada et station supplémentaire du réseau anglais CBC, celle qu’on désignait alors populairement sous le nom du «Canal 4» offrait une programmation bilingue. Sa programmation est devenue uniquement francophone en 1962, avec l’installation d’un réémetteur de la CBC.

À l’époque, les studios étaient localisés au sommet du mont Powell, dans Noranda-Nord. Même si la télé couleur a fait son apparition en 1966 au Québec, il a fallu attendre en 1975 pour que celle-ci arrive dans la région, à la suite d’un investissement important pour le réaménagement des studios et l’achat de nouvelles caméras.

Le dernier changement majeur chez CKRN-TV est survenu le 1er septembre 2011, avec le passage à la diffusion en mode numérique. La même journée, la station cessait d’émettre son signal analogique.

L’historien Benoît-Beaudry Gourd, membre de la famille qui a donné naissance à Radio-Nord, y voit un phénomène normal en lien avec l’évolution des médias. «Le domaine des communications a tellement évolué! Si c’était arrivé il y a 20 ans, là, ce serait dramatique. Mais aujourd’hui, on va continuer de recevoir le signal de Radio-Canada avec le câble. Les gens qui ne captent que les ondes hertziennes pour regarder la télévision sont plutôt rares, de nos jours», a-t-il confié.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média