Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

24 Mars 2018

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Écrire pour renouer avec son identité

Nicole Lemay publie le 3e tome de «La Grange du destin»

©La Frontière - Lucie Charest

Après avoir pris sa retraite voilà trois ans, Nicole Lemay s’est lancée corps et âme dans le projet le plus déterminant de sa vie: l’écriture. Et elle n’a pas chômé, car elle a publiéé, le 16 mars, le dernier tome de sa trilogie «La Grange du destin», un roman planche de salut s’il en est un.

À l’aube de l’adolescence, Nicole Lemay avait déjà plongé dans cette belle aventure. «J’écrivais mes rêves, la réalité telle que je l’aurais souhaitée, des histoires d’amour, autant des tristes que des joyeuses, a-t-elle relaté. Je passais beaucoup de temps à écrire. Un jour, mon père m’a dit qu’il ne fallait pas emmêler le rêve avec la réalité. Ça m’avait donné un choc.»
Finalement, c’est la vraie vie qui a pris le dessus. L’adolescence, avec ses grands questionnements, ses choix difficiles, l’a conduite à l’âge adulte, où elle a fondé une famille. Elle n’a toutefois jamais laissé tomber son sens artistique, car elle est devenue photographe professionnelle, une carrière qui lui a souri tout au long de sa vie. «Quand je photographiais des couples, j’essayais d’immortaliser, avec ma caméra, l’émotion que j’aurais moi-même aimé vivre», a-t-elle précisé.

Je veux dire aux femmes que, quoi qu’il leur arrive, elles ne doivent jamais se perdre, ne jamais perdre contact avec leur propre identité. -Nicole Lemay

Ne jamais oublier son identité profonde
«Nous, les femmes, qui sommes devenues adultes dans les années 1970, avons vécu de grands déchirements, a-t-elle rappelé. Nous avons eu peur que notre amoureux nous abandonne si on lui cédait. Nous nous sommes retrouvées dans des situations où nous nous oubliions. C’est ce que je veux transmettre avec mes livres: je veux dire aux femmes que, quoi qu’il leur arrive, elles ne doivent jamais se perdre, ne jamais perdre contact avec leur propre identité.»
Le personnage principal de sa trilogie est nourri de ces tourments, de ces contradictions et de ces quêtes de plénitude. Il s’agit bien sûr d’une fiction, mais celle-ci est inspirée à différents égards par des émotions vécues intimement par celle qui en trace la chronologie.

À compte d’auteur
Les trois volets de La Grange du destin, «Une page du passé colorée par la couleur du présent», «L’Ange gardien» et «L’Envol» ont été publiés à compte d’auteur. De fait, Mme Lemay écrit, mais se charge aussi de l’édition, de la distribution et de la promotion de ses œuvres. Ce qui l’occupe pratiquement à temps plein.
Ainsi, elle consacre une dizaine de mois à l’écriture, notant dans un petit carnet tout ce qui l’inspire. Une fois le corps du texte complété, elle s’attaque à la correction-révision pendant un mois. «Je me fais relire paragraphe par paragraphe par une amie, a-t-elle souligné. Je tiens compte de ses observations, reformule quelquefois. Et je fais relire à un autre ami quand tout est fini.»

Une surprise
Les trois premiers tomes se déroulaient dans la Beauce et à North Bay. Pour son prochain ouvrage, Nicole Lemay réserve toute une surprise. Elle avait lancé un appel à tous pour recueillir des histoires complètement étrangères à la sienne. Finalement, son choix s’est arrêté sur le récit d’une dame qui a vécu à Rouyn dans les années 1950-1970. «Il s’en passait des choses à cette époque. Il y avait du trafic à Rouyn, des bars, bien du monde circulait», a-t-elle avancé.

Les livres de Nicole Lemay sont disponibles chez Logitem-Servidec à Ville-Marie et Au Boulon d’ancrage, aux Promenades du Cuivre, à Rouyn-Noranda. Pour en savoir plus, visitez la page Facebook Grange du Destin Nicole-Lemay.
 

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par