Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

27 Mai 2018

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Record de ventes pour le 42e Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue

©Photo La Frontière/Le Citoyen - Marc-André Gemme

Le 42e Salon du livre en Abitibi-Témiscamingue qui se déroulait à La Sarre du 24 au 27 mai dernier a été un franc succès. L’achalandage et les ventes ont dépassé les attentes de l’organisation.

«Pendant les 4 jours de l’événement, nous avons accueilli 6500 visiteurs, plus de 130 auteurs et de nombreuses maisons d’édition ont occupé les 81 kiosques. Nous sommes ravis des succès de l’événement et d’avoir battu des records d’achalandages. Nous avons reçu des commentaires positifs pendant et après le Salon; c’est la plus belle récompense pour le comité organisateur », a indiqué le président du comité organisateur, Martin Chevalier par voie de communiqué.

L’organisation souligne que l’achalandage et les ventes ont largement dépassé les attentent qu’ils avaient. De nombreux exposants ont été surpris d’avoir vendu tout leur inventaire et ont souligné que les ventes réalisées pendant le Salon de La Sarre ont dépassé celles du Salon du livre de Montréal. «On a même une maison d’édition qui avait fait une erreur de commande et qui était arrivée avec beaucoup trop de livres, finalement ils les ont tous vendus pendant la fin de semaine», a affirmé Karine Bisson, responsable des communications du Salon.

Le livre d’or a été remis à Marie-Josée St-Laurent, qui sera à présidente du Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue d’Amos en 2019.

La présidente de cette année a été très généreuse avec le public, donnant beaucoup de temps aux lecteurs qui voulaient la rencontrer. Elle a d’ailleurs offert quatre confidences d’auteur aux visiteurs. Ces séances personnalisées ont été un franc succès, auteurs après auteurs se sont partagés la scène intime afin de se confier à leurs lecteurs.

Kim Thúy

Kim Thúy n’a jamais caché son amour pour l’Abitibi-Témiscamingue et pour La Sarre. C’est sans hésitations qu’elle a accepté le rôle de présidente d’honneur du Salon du livre. «Pour moi, c’était la première fois qu’on me recevait avec un avion nolisé, je me sentais comme dans un jet privé», a lancé Kim Thúy. En effet, les organisateurs avaient nolisé un avion qui est atterris directement à l’aéroport de La Sarre. «On a eu un accueil extraordinaire, a-t-elle affirmé. Et en plus, puisque j’étais la présidente d’honneur, ils m’ont placé dans un magnifique chalet nouvellement rénové qui faisait face à l’eau.»

Dès son arrivée à l’aréna Nicol Auto de La Sarre, elle a spontanément trouvé l’arrangement du salon très beau. «Dans ma tête, un aréna c’est un centre sportif, c’est pour jouer dur, mais là c’était complètement transformé et en voyant le tout du haut des estrades on voyait vraiment la grandeur du Salon», a indiqué Mme Thúy.

Elle a pu profiter de quatre sessions d’une heure avec le public lors des séances de confidences. «C’est un luxe inouï parce qu’on n’a jamais d’occasions comme ça, a-t-elle souligné. Ça nous permet de tisser des liens avec les gens.»

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par