Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

27 Mai 2018

Marie-Eve Bouchard - mebouchard@lexismedia.ca

Un départ de feu pour le FGMAT

©(Photo La Frontière-Le Citoyen – Marie-Eve Bouchard)

Un départ enflammé pour le Festival des guitares du monde, notamment avec les spectacles du Lubik en guise de préouverture et du très attendu, Joe Satriani.

Présenté comme le spectacle d'avant-festival, le 25 mai, le groupe de la région Lubik semblait bien heureux d'offrir une prestation devant amis et familles. Ils ont fait monter de plusieurs crans la chaleur qui régnait déjà dans la salle du Petit Théâtre.
Impossible de rester sans bouger devant un groupe aussi dynamique avec des 'grooves' aussi invitant. Quelques invités spéciaux sont venus jouer avec le groupe dont Yannick St-Amand et Steve Jolin (Anodajay) qui a d'ailleurs pris le micro pour chanter avec Lubik, chose qu'il n'avait pas fait depuis trois ans, a-t-il dit.
Joe Satriani
Le très attendu Joe Satriani a, avant même d'avoir joué une note, eu droit à une ovation. Devant une salle comble, Joe Satriani a livré la marchandise. Il aura fallu attendre trois chansons avant qu'il offre ses premiers mots, visiblement heureux d'être là.
Étonnamment, Joe Satriani accompagné de trois musiciens, réussi à rendre le tout très dynamique et intéressant à regarder. Certes, on ne peut que constater la facilité avec laquelle il donne vie à sa guitare ou à ses guitares qui s'enfilent chansons après chansons.
Il reste d'ailleurs des billets pour le spectacle du dimanche soir, 27 mai à 20h, au Centre des congrès..
20 ans de la scène métal
Au grand plaisir des organisateurs, le public a répondu présent afin de souligner les 20 ans de la scène métal abitibienne au Petit Théâtre. Plus de 300 personnes ont donc eu droit à un repas 9 services des groupes abitibiens qui ont soit marqué la scène métal ou en poursuivent les traces.
La soirée prenait des allures de retrouvailles pour plusieurs tant pour le public que pour les groupes dont certains, disparus avec le temps, se reformaient l'espace d'une chanson.
 

©(Photo La Frontière-Le Citoyen – Marie-Eve Bouchard)

Le groupe de la région Lubik a offert une prestation très énergique le vendredi 25 mai au Petit Théâtre.

©(Photo La Frontière-Le Citoyen – Marie-Eve Bouchard)

L'un des nouveaux groupes, Seismic pendant leur prestation lors des 20 ans de la scène métal de l'Abitibi-Témiscamingue au Petit Théâtre.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par