Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Soccer

Retour

29 mai 2018

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Du Boréal à l’Olympique lyonnais

Nicolas Théberge et Philippe Chevalier ont effectué une tournée d’essais dans des clubs européens

©Gracieuseté - FC Salaberry

Deux Rouynorandiens ont vécu une expérience hors du commun. Nicolas Théberge et Philippe Chevalier, qui évoluent depuis quelques saisons avec le FC Salaberry, ont été invités à participer à un essai dans un des plus gros clubs de soccer de France, l’Olympique Lyonnais.

En février dernier, l’entraîneur adjoint chez les U16 de cette équipe, Joël Fréchet, est venu au Québec. «C’est un ami de notre entraîneur dans notre sport-études. Il a passé une semaine avec nous. Il nous a entraînés durant une pratique et il a vu un de nos matchs. Le but de sa visite était de choisir des joueurs de notre groupe qui pourraient aller faire des essais», a expliqué Philippe Chevalier.

Jamais je n’aurais pensé un jour pratiquer avec un club comme Lyon -Nicolas Théberge

Le choix du Français s’est arrêté sur les deux Rouynorandiens. «J’étais hyper content. Ça vient quand même d’un ancien joueur professionnel. Joël Fréchet est aussi le deuxième joueur le plus jeune de France à avoir signé un contrat professionnel», a indiqué Philippe Chevalier.

«C’est un privilège. J’ai vraiment aimé ce voyage. On a pu voir qu’on était de calibre. Je crois que si on pratiquait un mois avec eux, on tiendrait notre bout. Ils nous ont aussi fait pratiquer avec un groupe plus vieux», a ajouté Nicolas Théberge.

Lyon, Genève et Annecy

Les deux Rouynorandiens ont ainsi participé à des essais avec trois clubs, soit l’Olympique lyonnais, le FC Servette de Genève et le club d’Annecy. «Jamais je n’aurais pensé un jour pratiquer avec un club comme Lyon, a confié Nicolas Théberge. Le voyage servait d’abord et avant tout à se faire voir. Pour moi, c’est un rêve qui se réalise et ça m’encourage à persévérer.»

«Ce voyage nous a permis d’ouvrir des portes. Les entraîneurs ont aimé ce qu’ils ont vu. Il y a de bonnes chances qu’on reste en contact», a soutenu Philippe Chevalier.

Cette expérience a aussi été incroyable, selon lui. «C’est fou comme tout est super bien organisé! Il n’y a pas de comparable. Au début, ce fut plus difficile parce que ça joue vraiment vite. On s’est bien adapté», a-t-il signalé.

©Gracieuseté

Nicolas Théberge et Philippe Chevalier avec l'uniforme de l'Olympique lyonnais.

Le rêve bien vivant

Pour les deux Rouynorandiens, qui rêvent de pratiquer leur passion sur les terrains européens, ce voyage rend leur rêve un peu plus accessible. «Je n’aurais jamais pensé vivre ça un jour. Quand j’étais à Rouyn-Noranda, je voyais le AAA comme quelque chose de <@Ri>big<@$p>», a rappelé Philippe Chevalier.

«J’ai vu de quoi avait l’air le haut niveau. Je sais que je dois travailler», a-t-il ajouté.

Des modèles

Les deux adolescents sont aussi devenus un peu des modèles pour les jeunes joueurs du Boréal de Rouyn-Noranda. @R:«Quand j’ai rencontré les jeunes U11 et U12, ils étaient impressionnés. Pour ma part, je ne savais pas trop comment agir. C’est spécial, mais ça me rend heureux. Si je peux être un modèle pour les jeunes de la région et les encourager, je vais l’être», a fait valoir Nicolas Théberge.

Toujours au FC Salaberry

Les deux footballeurs ont amorcé leur troisième saison avec le FC Salaberry cet été. «Par moment, les choses ont un peu stagné, mais j’ai beaucoup progressé. Le voyage en France me pousse à travailler plus fort. Je ne vois que du positif», a signalé Nicolas Théberge.

«Le Philippe à Rouyn-Noranda et le Philippe de maintenant sont très différent. J’ai pris beaucoup de confiance et j’ai vraiment appris beaucoup de choses», a renchéri Philippe Chevalier.

L’Olympique lyonnais, un club prestigieux

L’Olympique lyonnais est un des clubs phares de France, aux côtés du Paris Saint-Germain, de l’Olympique de Marseille et du AS Monaco.

Pour mieux saisir l’importance de ce que les deux Rouynorandiens ont vécu, c’est un peu comme si le Canadien de Montréal invitait deux Africains à effectuer des essais avec son club école.

De son côté, le FC Servette de Genève est un des clubs importants de Suisse. Il possède un des plus gros stades de la Challenge League, la ligue élite suisse.

Le club d’Annecy est une formation de la division National 2 en France. Il s’agit de la quatrième division du championnat français. Au hockey, on pourrait comparer cela à la East Coast Hockey League (ECHL). 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média