Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

29 Mai 2018

Marie-Eve Bouchard - mebouchard@lexismedia.ca

Une journée pour informer et sensibiliser

Semaine des victimes et des survivants d'actes criminels

©(Photo La Frontière/Le Citoyen – Marie-Eve Bouchard)

Quelque 80 personnes ont participé à la journée de sensibilisation et d'information organisée le 28 mai à l'hôtel Best Western Albert Centre-ville de Rouyn-Noranda par le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels de l'Abitibi-Témiscamingue (CAVAC).

Présentée en pleine Semaine des victimes et des survivants d'actes criminels, cette journée a atteint les objectifs visés par la directrice générale du CAVAC, Nancy Bouchard.
«Nous voulions sensibiliser les victimes et les survivants au fait qu'il y a des gens autour d'eux, des gens qui sont comme tout le monde avec un métier à faire. La journée a aussi permis du réseautage entre organismes, ce qui est très important dans notre milieu», a-t-elle indiqué.
Plusieurs conférences
Parmi les conférences figurait une présentation des nouveaux processus dans le traitement des victimes, et ce, aussi bien au niveau judiciaire que pour l’aspect thérapeutique. Celle-ci a été animée par Mme Bouchard, de même que par le lieutenant François Pichette de la Sûreté du Québec et par Me Marie-Chantal Brassard, procureure en chef du Directeur des poursuites criminelles et pénales.
Cette première conférence a été suivie d’un exposé de Jackie Kistabish, intervenante depuis plusieurs d’années dans divers organismes autochtones qui a abordé son passage au pensionnat indien de St-Marc de Figuery.
Un chien pour soutenir les victimes
En après-midi, les invités ont pu faire la rencontre du sergent Simon Guérard de la Sûreté du Québec et de son chien soutien, Kevlar.
«Un chien soutien, c'est un chien qui établit un lien de confiance avec les victimes. On peut l'utiliser lors de l'enquête ou à la Cour pour rassurer et aider les victimes», mentionne la directrice générale du CAVAC.
Depuis 2017, la Sûreté du Québec a acquis deux chiens de soutien de la Fondation Mira, Kevlar pour l'ouest du Québec et Sunday pour l'est. Kevlar vient donc en Abitibi-Témiscamingue, au besoin, pour aider des victimes au cours du processus judiciaire.
La vie après l’épreuve
La journée s'est terminée avec une conférence de Josée Boudreault et Louis-Philippe Rivard intitulée Rebondir après l'épreuve. Cet exposé était tout à propos, selon Nancy Bouchard, alors que l'animatrice et son conjoint ont parlé, bien sûr, des deux AVC subis par Josée Boudreault et de l'impact que cela a entraîné dans la vie familiale, mais également de la chance qu'ils ont d'être là et de pouvoir compter l'un sur l'autre.
 

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par