Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

08 Mai 2018

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Métanor intensifie ses activités à Lebel-sur-Quévillon

©Gracieuseté - Ressources Métanor

Alors que Ressources Métanor intensifie ses activités de développement dans le camp minier de Lebel-sur-Quévillon, la société minière de Val-d’Or a produit 13 651 onces d’or au cours des six derniers mois de 2017.

Afin de s’aligner sur ses pairs de l’industrie, Métanor a convenu de changer la date de conclusion de son année financière, laquelle est passée du 30 juin au 31 décembre. Cela s’est traduit par une période de transition de six mois, pour laquelle la société vient de produire un rapport d’activités.

Du 1er juillet au 31 décembre, la mine Bachelor de Desmaraisville, au nord-est de Lebel-sur-Quévillon, a donc produit 13 651 onces d’or, desquelles 12 895 onces ont été vendues. Métanor a pu dégager 18,6 M $ en revenus nets de la vente de cet or.

Plusieurs travaux

La société a par ailleurs été particulièrement active, au cours des derniers mois, dans le camp minier de Lebel-sur-Quévillon.

«Nous croyons fermement être dans la position la plus solide dans Urban-Barry (où s’activent notamment Minière Osisko et Bonterra Resources), alors que notre usine est la seule du secteur à disposer actuellement de tous les permis requis et que nous avons les infrastructures les plus avancées de l’ensemble du camp», a fait valoir le président de Métanor, Pascal Hamelin, par voie de communiqué.

La société minière de Val-d’Or a ainsi entrepris une consultation publique en vue d’accroître la capacité de l’usine de la mine Bachelor. En passant de 800 à 2400 tonnes par jour, celle-ci serait en mesure de traiter à la fois le minerai de Bachelor, de la future mine Barry et du projet Moroy.

Localisé à 1 km au sud de Bachelor, ce dernier serait exploité grâce à une galerie qui partirait de la mine actuelle. Le minerai qui en serait tiré permettrait d’optimiser l’usine de Bachelor, qui fonctionne actuellement à 66 % de sa capacité.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par