Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

22 Juin 2018

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

La COOP de Roquemaure demande de l’aide pour changer ses réservoirs d’essence

©Photo La Frontière/Le Citoyen – Marc-André Gemme - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Depuis plusieurs années, de nombreux citoyens de Roquemaure se battent pour garder leur commerce de proximité ouvert.

Fermées depuis l’automne 2017, les pompes à essence de la COOP de Roquemaure ne répondent plus aux exigences du ministère de l’Environnement. N’ayant pas les moyens financiers de changer les réservoirs, les membres demandent l’aide de leur communauté.

Dans un communiqué envoyé aux citoyens de la municipalité, le président de la Coopérative Dépanneur de Roquemaure, Julien Moulinier, explique en détail la situation actuelle dans laquelle se trouve le commerce.

«Le réservoir prévu pour une durée moyenne de 25 ans est arrivé en fin de vie utile après 19 années d’utilisation, peut-on lire dans le communiqué. Il ne répondait plus aux normes lors des derniers tests d’étanchéité exigés tous les deux ans par le Ministère.»

Le dépanneur a donc dû cesser de vendre de l’essence à la fin du mois d’octobre.

Pertes financières importantes

Bien que M. Moulinier explique que la vente d’essence soit relativement marginale dans les bénéfices de la COOP, les ventes qui accompagnent le plein d’essence, elles, font une énorme différence.

«C’est l’ensemble des services offerts qui permettent au dépanneur de survivre, pas seulement l’épicerie ou la station-service! L’arrêt de la vente d’essence a donc entraîné une baisse d’achalandage, qui s’est directement traduite par une baisse des ventes», est-il écrit dans le publipostage.

Recherche de financement

Après avoir fait des démarches pour obtenir le prix du remplacement des réservoirs, les membres de la COOP ont trouvé l’entrepreneur qui exigerait le moins cher pour effectuer les travaux. Malheureusement, la facture totaliserait quand même près de 83 000 $, une somme impossible à payer par la COOP à elle seule.

À ce jour, celle-ci a déjà été en mesure de lever une somme de 31 000 $, laissant ainsi un montant de 52 000 $ à combler. Pour y arriver, l’équipe de la COOP organisera de nombreuses activités, telles qu’un encan, soupers spaghettis et bien plus. Elle espère également que des citoyens voudront faire des dons ou accorder des prêts à faible taux d’intérêt.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média