Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

26 juin 2018

Marie-Eve Bouchard - redactionrouyn@lexismedia.ca

Des contes de l'Abitibi-Témiscamingue autour du feu

Cor à conte

©Photo gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

L'affiche de la tournée de contes.

Julie Renault et Frédérik Fournier ont dû quitter leur Abitibi natale pour exercer leurs métiers. Cet ennui de leur mère-patrie a été le point de départ pour leur nouveau projet, Cor à contes, qui se veut une soirée de contes à saveur témiscabitienne autour du feu.

L'idée de donner vie à des contes inspirés des différentes MRC de l'Abitibi-Témiscamingue mijotait dans l'esprit des deux comédiens depuis de nombreuses années. «On s'en parlait, alors que moi j'étais au Cégep et que Julie était au secondaire, puis qu'on travaillait à la Maison Dumulon», raconte Frédérik.

«On a laissé le projet mûrir, renchérit Julie. On part du principe qu'on habite maintenant Montréal, mais qu'on s'ennuie de la région. Dans notre appartement montréalais, on ne peut pas se faire de feu, alors on prend tout ce qu'on trouve pour se recréer un feu, comme des bougies dans des pots Mason et des lumières, puis se raconter des contes inventés à partir de personnages de l'Abitibi-Témiscamingue.»

Amener l'Abitibi

Certains s'y reconnaîtront ou verront des ressemblances avec des connaissances de la région. «Le thème central, c'est la fin du monde, expliquent les deux comédiens et auteurs du spectacle. À quoi ressemblerait la fin du monde dans les différentes MRC? On prend des éléments visuels que tout le monde connaît, des faits et de l'actualité pour tisser des contes qui se passent autant dans le passé que le présent et même le futur», indique Frédérik.

Les deux comédiens seront accompagnés par Élisabeth Tremblay, qui se chargera de l'ambiance sonore des contes, mais aussi de l'accompagnement musical entre ceux-ci. «Ce sont des chansons que j'ai écrites, mais que je n'ai jamais osé présenter devant public», mentionne Julie. Comme les deux musiciens collectionnent les instruments inusités et qu’ils n'hésitent pas à jouer de l'égoïne, on peut s'attendre à de belles surprises.

L'objectif, dans un premier temps, est de raconter l'Abitibi partout dans la région. «Mais on voudrait bien amener l'Abitibi à Montréal et ailleurs aussi. Nous croyons que c'est un spectacle qui démontre bien tout l'attachement que nous avons pour notre région», estiment Julie et Frédérik.

Julie Renault

©Photo gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Julie Renault

Frédérik Fournier

©Photo gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Frédérik Fournier.

Tournée en Abitibi-Témiscamingue

Julie Renault et Frédérik Fournier seront en tournée dans la région deux semaines en août et lors des prochaines Journées de la culture pour présenter ce nouveau spectacle qui fait présentement l'objet d'une résidence d'artiste à Montréal.

Bien qu'une soirée de présentation devant public aura lieu dans la métropole, ils devront attendre au 7 août pour tester le tout dans leur patelin. La tournée comprend des lieux inhabituels comme des festivals, des bibliothèques et des endroits à vocation touristique. «On voulait jouer à l'extérieur autant que possible, autour d'un feu quand ça s'y prête. Pas dans des salles pour l'instant», souligne Frédérik.

 

Pour connaître l'ensemble des détails pour le spectacle Cor à contes, consultez la page Facebook Le Théâtre en Quec'Part.

Élisabeth Tremblay

©Photo gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Élisabeth Tremblay

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média