Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Soccer

Retour

18 juillet 2018

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Trois terrains de soccer à Noranda-Nord au printemps 2019

Soccer_terrain_St_Luc

©Patrick Rodrigue

Le terrain de soccer qu’on retrouve actuellement au parc St-Luc sera agrandi vers le sud et deviendra une surface synthétique. Un terrain naturel sera aussi aménagé derrière les jeux d’eau. La surface a déjà été déboisée en prévision des travaux.

Les trois terrains de soccer que Ressources Falco a prévu aménager à Noranda-Nord, dans le secteur du parc St-Luc, devraient être livrés en 2019. Ceux-ci comprendront une surface synthétique et un terrain naturel.

Le début des travaux de construction du nouveau pavillon Quémont sur le site du complexe La Source-Polymétier, à l’automne 2017, a entraîné la disparition des trois terrains de soccer qui s’y trouvaient. Quelques mois plus tard, la Ville de Rouyn-Noranda et Falco ont conclu une entente pour aménager de nouveaux terrains à Noranda-Nord, mais sans donner beaucoup de détails. Le projet final montre que les amateurs de sports extérieurs devraient gagner au change.

Deux sur le papier, trois en termes de superficie

«Sur le papier, on évoque deux terrains. Cependant, la surface synthétique sera suffisamment grande pour être divisée en deux, au besoin. Nous l’avons d’ailleurs prévue non pas uniquement pour le soccer, mais aussi pour le football, par exemple. Dans la réalité, on peut donc dire qu’il s’agira de trois terrains», a expliqué Claude Léveillée, vice-président aux ressources humaines et aux relations avec le milieu chez Falco.

Du printemps à la fin de l’été

La surface synthétique sera aménagée dans l’espace occupé par le terrain de soccer naturel qu’on retrouve actuellement au parc St-Luc, plus une portion au-delà de sa limite sud. Un nouveau terrain naturel devrait quant à lui s’ajouter derrière les jeux d’eau.

«Nous attendons les résultats des études de sol, puis nous irons de l’avant, a mentionné Luc Lessard, PDG de Falco. Le terrain naturel devrait être fonctionnel au printemps 2019. Quant à la surface synthétique, nous avons déjà acheté la membrane qui servira à recouvrir le terrain. Nous devrions être en mesure de procéder aux travaux après le dégel afin que ce nouveau terrain puisse être utilisé avant la fin de l’été.»

De 4 M $ à 5 M $

Les coûts du projet devraient osciller entre 4 M $ et 5 M $. «La portion que nous avons budgétée se chiffre à environ 2,5 M $, a indiqué M. Léveillée. Pour ce qui est de la Ville, ça devrait tourner aux alentours de 1,5 M $. Ce ne sont toutefois que des planifications. Les investissements réels pourraient varier.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média