Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

20 Juillet 2018

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Le Groupe IO change d’image

Le Groupe IO de La Sarre, qui offre des services en travail de rue, a décidé de changer son image avec un logo plus moderne.

«L’ancien logo avait été fait quand je suis arrivé en poste il y a 11 ans, a raconté Catherine Daigle, travailleuse sociale du Groupe IO. On a donc profité de mon retour de congé de maternité pour se doter d’une nouvelle image qui devrait nous durer un autre dix ans.»

L’ancien logo était une œuvre d’artiste de style graffiti. «C’était beau dans le temps, mais ce n’était pas très pratique quand venait le temps de mettre notre image sur des items promotionnels, a souligné Mme Daigle. On voulait donc un logo plus standard, facile à reproduire.»

Le Groupe IO

Bien qu’il existe depuis longtemps, le Groupe IO demeure méconnu pour certains. «Mon rôle, en tant qu’intervenante, c’est de me déplacer dans les milieux de vie des jeunes de 14 à 35 ans, a expliqué Catherine Daigle. On cherche des jeunes qui ne sont pas encore dans le réseau de la santé, qui ne vont pas chercher d’aide. Mon rôle, c’est donc de créer des liens avec ces jeunes et de les amener vers les services dont ils ont besoin.»

Les situations qui affectent les jeunes d’une région éloignée comme l’Abitibi-Témiscamingue sont bien différentes que celles qui affectent les jeunes des grands centres urbains. «Les gens pensent qu’on ne travaille qu’avec les itinérants, mais en région, je travaille autant avec les petites demoiselles de 14 ans qui vivent une peine d’amour qu’avec le gars de 25-30 ans qui a des problèmes de santé mentale, qui erre en ville, qui consomme, qui n’a pas de logement ou qui a perdu ses cartes d’identité», a indiqué Mme Daigle.

Son plus grand défi, c’est de faire comprendre aux jeunes qu’ils ont besoin d’aide. «Des fois, c’est du travail de longue haleine. Ça peut prendre des années avant que quelqu’un se décide à demander l’aide dont il a besoin», a-t-elle affirmé.

Ses portes sont ouvertes à tous. Elle est facile à joindre par téléphone, courriel, message texte ou Facebook.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par