Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

26 Juillet 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Pizza Carignan se positionne pour répondre à la demande

L’entreprise amossoise a plus que doublé sa production

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Des employés s’affairent ici à préparer les pizzas, créneau principal de Carignan Cuisine.

ENTREPRENEURIAT. En se dotant de nouvelles installations à Amos, Carignan Cuisine a pu doubler sa production de pizzas et se positionner pour répondre à la demande grandissante pour des mets préparés.

Carignan Cuisine a pris le relais de l’Épicerie Carignan dans la production de mets préparés, dont l’incontournable pizza congelée est le principal créneau. Les nouveaux locaux mieux adaptés ont été aménagés au cours de la deuxième moitié de 2017 dans une partie des entrepôts réfrigérés du grossiste Deshaies, sur la 6e Rue Ouest.

«On a ouvert la nouvelle cuisine le 2 février. On dispose de 2000 pieds carrés pour la fabrication de nos produits. Nous avons huit employés, dont six à la production de la pizza à temps plein et deux autres pour les mets préparés destinés d’abord à l’Épicerie Carignan, mais qui sont aussi disponibles pour nos autres clients», fait valoir Nicolas Carignan, qui a pu compter sur le soutien de Développement économique Canada, la SADC Harricana et le CLD Abitibi.

Répondre à la demande

Cette relocalisation des opérations dans de nouveaux locaux était devenue impérative pour l’entrepreneur de Saint-Félix-de-Dalquier, qui devait tout faire dans la petite cuisine de l’Épicerie Carignan entre 6h et minuit.«Il fallait décider entre rester petit et répondre à nos clients du moment, ou bien si on allait prendre le marché qui s’ouvrait à nous. On avait une liste d’attente. On a choisi de répondre à la demande croissante», explique M. Carignan, qui estime qu’il lui sera aussi plus facile de recruter des employés à Amos, lui qui fait déjà travailler 14 personnes à l’Épicerie Carignan.

Doubler la production

La nouvelle cuisine a permis de doubler rapidement la production de pizzas, passant de 1200 à plus de 2500 unités par semaine, avec des pointes à 3000.

Pizza Carignan cuisine

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

En plus de l’incontournable pizza, Cuisine Carignan prépare aussi de nombreux produits d’abord destinés à l’Épicerie Carignan.

Le nombre de clients, qui sont essentiellement des dépanneurs indépendants, a aussi plus que doublé, passant de 11 dans la région à 27, dont quatre points de vente sur la Rive-Sud de Montréal et deux en Outaouais.

Gagnant-gagnant

Cette progression est non seulement attribuable à l’augmentation de la capacité de production, mais aussi au fait que dorénavant, c’est le grossiste Deshaies qui vend et distribue les produits à ses clients.

«C’est une situation gagnant-gagnant. On monte les palettes ici et on les traverse directement dans l’entrepôt réfrigéré de Deshaies», souligne Nicolas Carignan.

Expansion possible

Les nouveaux locaux offrent aussi à Cuisine Carignan la possibilité de prendre de l’expansion si jamais le demande continuait de croître.

«Je m’attends à ce qu’on double de nouveau notre production au cours des 18 prochains mois. La pizza pourra aussi nous servir de porte d’entrée pour nos autres produits», avance l’homme d’affaires.

Ce dernier entend toujours conserver l’aspect artisanal de la confection de ses produits, mais il aimerait bien automatiser l’emballage des pizzas dans une phase ultérieure.

La petite histoire du succès des pizzas Carignan

La pizza Carignan est née dans la cuisine de l’épicerie familiale selon une recette développée en 2000-2001. «Je voulais offrir autre chose que des sandwiches aux camionneurs qui passaient sur l’heure du midi», se souvient Nicolas Carignan.

C’est en 2003, en produisant des pizzas congelées de 9 pouces pour la campagne de financement d’une équipe de hockey que le produit a réellement pris son envol. «Les gens dans la région ont commencé à découvrir la pizza et il s’est mis à avoir de la demande. Avec Émilie Rivest, on a installé un congélateur à La Gourmandine en 2008. Le succès a été instantané. Puis j’ai ajouté graduellement des points de vente dans la région», raconte celui qui a élaboré différentes variétés de pizzas, dont la plus récente est la végétarienne.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par