Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

30 Juillet 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

La Sécurité publique s’apprête à prendre possession de la prison

©Gracieuseté

SÉCURITÉ PUBLIQUE. Près de deux ans après la fin de sa construction, le ministère de la Sécurité publique (MSP) prendra possession du nouvel établissement de détention d’Amos le lundi 13 août.

C’est ce qu’a indiqué lundi Louise Quintin, relationniste au MSP, confirmant ce qu’a annoncé Radio-Canada, le 27 juillet. Tout indique donc que la Société québécoise des infrastructures (SQI) a fini par résoudre les différents problèmes liés essentiellement à la sécurité de l’édifice.

«Après la prise de possession du bâtiment, une période de rodage minimale de trois mois est prévue pour permettre à l’ensemble des employés de se familiariser avec les lieux et leur nouvel environnement de travail, notamment les équipements et systèmes en place», a pris soin de rappeler Mme Quintin.

Le transfert progressif des prévenus et détenus vers le nouvel établissement de détention devrait donc débuter en novembre.

Depuis 2016

Après avoir fait l’objet de plusieurs annonces depuis 2008, ce n’est qu’en avril 2014 que le contrat pour la construction du nouvel établissement de détention a été octroyé à l’entrepreneur Pomerleau avec une livraison prévue à l’automne 2016.

Toutefois, des problèmes de sécurité et d’informatique ont continuellement repoussé la date de prise de possession du nouvel établissement par le MSP à quelques reprises en 2017, puis en 2018. Encore en juin dernier, le député François Gendron déplorait les délais déraisonnables dans ce dossier.

Un investissement de 126 M $

Le projet de construction du nouvel établissement de détention bénéficiait d’un budget de 125,9 M $. D’une superficie de 17 000 mètres carrés, l’édifice pourra accueillir 220 prévenus et détenus dans cinq pavillons d’hébergement. Des secteurs seront réservés aux Inuits et aux Autochtones.

D’une superficie de 4800 mètres carrés, la prison actuelle offre 121 places. À moins que les plans du MSP ne changent, celle-ci accueillera des personnes purgeant des peines discontinues, servira de quartier cellulaire pour le palais de justice d’Amos en plus d’offrir des bureaux à la Direction des services professionnels correctionnels.

Sur le même sujet

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par