Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

10 Août 2018

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Pas de complexe aquatique dans un avenir rapproché

Ni multisport

Pas de complexe aquatique dans un avenir rapproché

©Photo : La Frontière/Le Citoyen – Archives/Thierry de Noncourt

Pas de multisport, ni de complexe aquatique pour Rouyn-Noranda avant longtemps.

Malgré les promesses électorales et l’importance du projet pour la population, le projet de reconstruction du bassin aquatique du Cégep, phase 1 du complexe multisport ne se réalisera pas dans un avenir rapproché.

Ainsi, Québec n’a pas retenu le projet évalué à 20 M$ pour lequel la Ville de Rouyn-Noranda avait réservé 2,5 M$ en février. Le complexe aquatique était déjà une version édulcorée du projet de complexe multisport évalué à 40 M$, qui était une priorité pour la plupart des conseillers municipaux lors des dernières élections.

Infrastructures vieillissantes

Les partenaires à l’origine du projet, la Ville de Rouyn-Noranda, le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) et la Commission scolaire de Rouyn-Noranda, ont toujours maintenu que le projet était d’une importance capitale pour leurs institutions et la population. Selon le directeur général du Cégep, Sylvain Blais, qui a porté le projet auprès du gouvernement, celui-ci était bien ficelé, mais les fonds gouvernementaux n’étaient pas au rendez-vous. Pour lui, ce n’est que partie remise et il entend demeurer solidaire des autres institutions dans le projet. La piscine actuelle devrait pouvoir être utilisée encore quelques années. Il a rapellé que des infrastructures sportives de qualité étaient un facteur d’attractivité pour la main d’œuvre et les étudiants.

« Nous avons des infrastructures vieillissantes et nous avions là une belle occasion de concrétiser un projet qui nous aurait évité un jour ou l’autre d’être en rupture de services. C’est certain que nous sommes déçus », a-t-il déclaré

La municipalité abonde dans le même sens. « Pour la Ville de Rouyn-Noranda, c’est une énorme déception. Nous avons récemment démontré les besoins criants en matière de bassin aquatique dans notre Plan directeur des plateaux sportifs et récréatifs, alors que la participation aux activités aquatiques est en croissance. Cela dit, nous ne comptons pas baisser les bras et nous continuerons de travailler en collaboration avec nos partenaires afin de voir cet important projet se réaliser », a affirmé la mairesse, Diane Dallaire.

Se relever les manches

Pour l’UQAT, le projet aurait été un atout pour le recrutement d’étudiants et de personnel. « C’est évidemment une grande déception que le financement du projet de Centre aquatique ne soit pas accordé, puisque ce Centre représentait un attrait certain pour nos étudiants, notre personnel et nos futurs étudiants considérant notre proximité et nos partenariats avec le Cégep », a déploré Denis Martel, recteur de l’UQAT.

« Pour la Commission scolaire, au même titre que pour les autres partenaires, il s’agit d’une grande déception. Cependant, nous n’abandonnerons pas de sitôt et rapidement, nous prendrons position et relèverons nos manches afin de solliciter les appuis nécessaires à la réalisation de ce projet pour la collectivité », a dit Daniel Camden, président de la Commission scolaire de Rouyn-Noranda.

Luc Blanchette en fait une promesse électorale

Le député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue et ministre régional a exprimé sa déception à propos de la décision du gouvernement. «Je suis très déçu, on ne peut pas gagner à chaque fois. Il y a eu beaucoup de projets de qualité, les fonctionnaires ont fait leur travail avec des critères objectifs, mais on ne lâchera pas le morceau. Ce projet est tellement important et essentiel, je pense qu’il y a une dimension qui n’a pas été bien évaluée, celle, non seulement du bassin aquatique, mais de toute la gamme de services de première ligne pour les institutions qui n’a pas été pris en considération », a déclaré le député qui s’est engagé à réaliser le projet s’il est réélu.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média