Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Rouyn-Noranda vu par ...

Retour

16 août 2018

Andréi Audet - aaudet@lexismedia.ca

Rouyn-Noranda vu par… Carolyne Cloutier

Après un passage à Montréal, Carolyne Cloutier est venue s’installer pour de bon à Rouyn-Noranda

©Photo gracieuseté - Carolyne Cloutier

Originaire du Témiscamingue, Carolyne Cloutier s’est ensuite établie dans la région métropolitaine où elle a eu l’occasion de débuter sa carrière chez Desjardins et d’y fonder sa famille. En quête de sens et d’équilibre, elle a ensuite choisi de venir s’établir à Rouyn-Noranda. C’est alors qu’elle a été charmée par la place! Moment avec une amoureuse de la vie.

Un souvenir qui vous rappelle votre enfance et qui est rattaché à Rouyn-Noranda? 

Définitivement mes visites à Rouyn-Noranda. Comme j’ai grandi au Témiscamingue, il m’arrivait souvent de venir passer des weekends ici pour voir mes cousins et cousines. J’adorais patiner sur le lac Osisko lors de la Fête d’hiver. Il y avait aussi la fameuse vente trottoir et le club de ski de fond à Évain. Rouyn-Noranda était synonyme de fête et de plaisir pour moi.  

Quelque chose ou un moment que vous aimeriez revivre à Rouyn-Noranda? 

Valorisation Abitibi-Témiscamingue du temps où ils avaient les moyens de leurs ambitions. Cet organisme était selon moi créateur de fierté collective. La région bénéficiait de cette opportunité supplémentaire de se faire valoir à travers tout le Québec par des campagnes pertinentes. Ça me manque beaucoup. Tout le travail qui y était fait était impressionnant.  

Un personnage marquant de Rouyn-Noranda? 

Geneviève Tétreault. Cette femme est une réelle éveilleuse de flammes pour les jeunes de Rouyn-Noranda. Elle suscite chez eux la curiosité, le goût du dépassement et la passion. Selon moi, elle réussit à faire briller la beauté des jeunes et l’impact se traduit par une confiance envers les générations de bâtisseurs à venir. J’ai aussi envie de nommer Ian Clermont pour l’impact qu’il a eu sur moi et sur beaucoup de gens au niveau des saines habitudes de vie à travers son cheminement. Inspirée par son histoire, j’ai eu envie d’accorder une attention bienveillante à ma santé et à celle de mes proches.      

Un endroit favori à Rouyn-Noranda? 

Le centre sportif Mudra. Lorsque j’y vais pour y faire du yoga, je me sens comme si j’étais chez moi. Leur modèle d’affaires me semble né d’une passion et ça rayonne dans l’ambiance. Le Mudra est selon moi une philosophie de vie en soit.  

Qu’est-ce qui fait la réputation de Rouyn-Noranda au niveau du tourisme? 

L’immensité et la force de la nature qui appellent au lâcher-prise et à la connexion. J’ai parfois l’impression qu’on y est à l’abri du reste du monde.   

Votre resto favori à Rouyn-Noranda? 

Le Cachottier. Je trouve le menu audacieux, actuel, tout en découvertes. Ce restaurant a un petit je ne sais quoi d’authentique qui m’inspire le plaisir de manger! L’ambiance y est plaisante. J’aime particulièrement le petit pot au chocolat.  

L’artiste que vous appréciez le plus à Rouyn-Noranda? 

 La culture est si vivante à Rouyn-Noranda! Plusieurs artistes m’inspirent! L’un d’entre eux est Berco Desing. Ses oeuvres me rejoignent particulièrement. Il fait par exemple des meubles, des lampes et des sculptures. Il a un côté très épuré et moderne, tout en ayant une touche d’audace. Un jour, je me procurerai l’une de ses réalisations!   

Quel est le secret le mieux gardé à Rouyn-Noranda? 

La piste à vélo à D’Alembert. C’est un magnifique sentier cyclable accessible pour toute la famille. Le chemin est très bien entretenu et c’est un endroit idéal pour un jogging en nature, ou pour une balade à vélo. Le parcours est élaboré, bien entretenu et la distance est assez longue pour permettre le dépassement de soi! La nature y est mise en valeur, c’est comme si on se faufilait à travers le panorama! J’y passe des beaux moments avec ma famille. 

Quel est le principal défi que Rouyn-Noranda doit relever? 

Être de plus en plus attractive en vue de pallier au manque de main-d’œuvre qui s’accentue. Selon moi, plus que jamais, l’heure est à la cohésion régionale, à l’alignement de stratégies justes et ciblées, à l’audace, à la créativité et à l’effort concerté! Mais avant tout, je crois qu’un exercice d’humilité s’impose. J’ai l’impression qu’il faut avoir le courage de se regarder en face, de réaliser nos grandes forces et d’accorder de l’importance à nos faiblesses en matière d’accueil et d’attractivité, pour ensuite développer nos stratégies en conséquence.   

Quel avenir entrevoyez-vous pour Rouyn-Noranda?  

Rapidement quand je suis arrivée ici, j’ai réalisé que Rouyn-Noranda, c’est en quelque sorte le monde des possibles! Il y a l’espace, l’ouverture d’esprit, la créativité, la débrouillardise et les connaissances pour créer de la valeur ajoutée! Saurons-nous saisir les opportunités?  

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média