Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Rouyn-Noranda vu par ...

Retour

21 août 2018

Andréi Audet - aaudet@lexismedia.ca

Rouyn-Noranda vu par… Jean-Philippe Perrier

Jp

©Photo gracieuseté - Jean-Philippe Perrier

Propriétaire du restaurant Horizon Thaï de Rouyn-Noranda, Jean-Philippe Perrier s’est fait remarquer par sa communauté en bannissant dernièrement les vins américains de son menu. L’homme d’affaires est fier d’habiter dans une ville où chaque geste posé peut avoir un impact significatif. 

Un souvenir qui vous rappelle votre enfance et qui est rattaché à Rouyn-Noranda? 

Ça peut sembler étrange, mais les résidus miniers de l’ancienne mine Noranda, devenue la Fonderie Horne. Mes amis et moi jouions tout près.  

Quelque chose ou un moment que vous aimeriez revivre à Rouyn-Noranda? 

En haut de l’ancien restaurant chinois qui faisait face au lac Noranda, il y avait un mini-putt. J’adorais pratiquer cette activité. Je trouve dommage qu’il n’y ait plus d’endroit pour en faire dans la région. 

Un personnage marquant de Rouyn-Noranda? 

Richard Desjardins, par ses chansons qui ont fait rayonner l’univers de la chanson, ici, en région. Quand j’écoute sa musique, je pense automatiquement à Rouyn. Pour l’avoir déjà rencontré, c’est quelqu’un que j’admire beaucoup. 

Un endroit favori à Rouyn-Noranda? 

Les sentiers Kiwanis, surtout l’hiver. C’est un endroit génial pour y faire du ski de fond. On a de la chance de pouvoir exploiter le lac Noranda de cette façon. Je m’y sens bien et calme. 

Qu’est-ce qui fait la réputation de Rouyn-Noranda au niveau du tourisme? 

La qualité de vie que nous avons et qui se transmet aux touristes. L’aspect culturel qui est bien ancré dans notre ville fait des jaloux.   

Votre resto favori à Rouyn-Noranda? 

Olive et Basil. C’est un resto très simple et efficace. En plus les prix sont abordables. Parfait pour dîner. 

L’artiste que vous appréciez le plus à Rouyn-Noranda? 

Le style de Steve Jolin me rejoint beaucoup. J’aime bien sa musique. Il y aussi le groupe Lubik avec son rock bien imposé.  

Quel est le principal défi que Rouyn-Noranda doit relever? 

Le recrutement de main-d’œuvre. On ne se cachera pour dire que ces temps-ci, c’est très difficile, mais on va devoir trouver des moyens d’en attirer pour pallier au manque.  

Quel avenir entrevoyez-vous pour Rouyn-Noranda? 

Une ville où la culture sera de plus en plus ancrée et l’environnement au cœur de nos actions. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média