Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

12 Septembre 2018

Marie-Eve Bouchard - mebouchard@lexismedia.ca

Qw4rtz, les acrobates de la voix

Qw4rtz, les acrobates de la voix

Le groupe Qw4rtz était de passage le 5 septembre à l’école La Source de Rouyn-Noranda dans le cadre d’une tournée abitibienne de conférences dans les écoles. En plus de raconter leur parcours scolaire, les membres du quatuor vocal enseignent également les rudiments du beat box et glissent quelques numéros.

Tels des acrobates qui doivent combiner fluidité et efforts, les quatre gars de Qw4rtz poussent les prouesses vocales avec une facilité déconcertante tout en s’assurant d’offrir un spectacle drôle, énergique et unique en son genre. Ils seront de passage en Abitibi pour cinq spectacles.

Louis Alexandre Beauchemin, Philippe C. Leboeuf, François Dubé et François Pothier Bouchard sont certes avant tout chanteurs, mais à leur façon, musiciens puisque dans leurs voix se trouvent plusieurs instruments allant de la batterie, en passant par la basse et même les maracas.

«Contrairement aux musiciens qui ne sont pas constamment en train de chanter, nous, une fois qu’on est sur scène, ça n’arrête jamais. On est les chanteurs et le house band à la fois», fait remarquer Louis Alexandre Beauchemin, le beat box du groupe.

«Certaines personnes se disent avant de nous avoir vus, c’est bien beau, quatre gars qui chantent a cappella, mais pendant une heure et demie, c’est long un peu. Je les rassure que c’est loin d’être ennuyant», complète François Pothier Bouchard.

Humour, chant et chorégraphies

Avec ses quatre gars en costards, cravates et micros, Qw4rtz offre une expérience vocale, mais aussi de l’humour, de l’animation et un fil conducteur qui relie chacune des interprétations.

«Le but pour nous, c’est qu’après deux chansons, les gens aient oublié que c’est a cappella, soutient Louis Alexandre Beauchemin. Depuis qu’on travaille avec Serge Postigo à la mise en scène, le spectacle s’est complètement modifié. On a ajouté des sketchs, de la danse et beaucoup de défis dans le spectacle», ajoute François Pothier Bouchard.

@R:Les chansons sont décidées en équipe. «On arrive avec nos idées et Serge sert de focus pour créer un genre d’entonnoir. Parce qu’au début, on a pour quatre heures de spectacle, alors qu’on doit arriver à deux parties de 40 minutes environ», explique François Dubé, surnommé Fa2, la voix basse du groupe.

La prestation promet de grands succès francophones et anglophones en passant par quelques medleys et des épreuves vocales où le public pourra constater l’étendue du talent des quatre chanteurs originaires de Trois-Rivières.

Du classique à la pop

Tous issus du milieu de la musique classique, les quatre chanteurs en ont conservé la rigueur et l’éthique de travail, tout en s’adaptant à l’énergie et la légèreté qu’exige la pop. «En fait, on est une drôle de bibitte. Dans les programmations des salles de spectacles, ils ne savent jamais où nous placer. On se retrouve donc dans ‘autre’. Des fois aux côtés de Luc Langevin ou même des artistes du cirque», s’amuse François Pothier Bouchard.

Si bien que dans leur devis technique, la bière est remplacée par une tisane gingembre-citron et les gâteries par un lunch santé. «Avoir un rhume peut être catastrophique pour nous et pour les autres membres du groupe. Comme on passe notre temps à s’échanger le ‘lead’ entre nous, s’il faut qu’il y en ait un avec de la gravelle de la voix, ça n’aide personne», affirme François Dubé

Surtout que dans ce spectacle intitulé Le meilleur des quatre, pour la première fois, chacun des membres se retrouve seul sur scène, le temps d’une pièce. «On est habitué d’être toujours là les quatre, à se soutenir l’un et l’autre. Mais là, on a un petit stress de plus en étant seuls», souligne François Pothier Bouchard. «Ça nous fait aussi trois occasions d’aller boire de l’eau en coulisses, ce qui n’arrivait jamais», ajoute Philippe C. Leboeuf.

Le marché européen

Alors que les kilomètres au Québec et au Canada n’ont jamais fait peur à Qw4rtz, qui s’est produit autant à Lebel-sur-Quévillon qu’à Vancouver, le quatuor revient d’une petite incursion en Europe, où il a fait un numéro sur un plateau de télévision prestigieux. «Disons que l’Europe francophone, ce serait une prochaine étape pour nous», estime Philippe C. Leboeuf. «Mais jamais au détriment de ce que l’on a ici et des tournées des écoles, qu’on adore faire. On est privilégié de pouvoir gagner notre vie en faisant de la musique», ajoute Louis-Philppe.

Qw4rtz sera en spectacle le 18 septembre à 19h30 au Théâtre des Eskers d’Amos, le 19 septembre à 19h30 à la Salle Télébec de Val-d’Or, le 20 septembre à 20h à la Salle multidisciplinaire de Matagami, le 21 septembre à 20h au Théâtre du Cuivre de Rouyn-Noranda et le 22 septembre à 20h à la Salle Desjardins de La Sarre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média